Vous ne le croirez pas mais vous pouvez prendre le bus pour l’aéroport de la Havane

Ceux qui n’ont jamais mis les pieds à Cuba jusqu’à ce jour l’ignorent, mais lorsque l’on arrive à l’aéroport international de la Havane, il est impossible (ou presque) de se rendre dans le centre ville par le biais d’un bus. Pour commencer, vous vous retrouverez probablement vite alpagué par des taxis officiels dès votre arrivée, au sein même de l’aéroport. Si vous réussissez à passer à travers, vous allez ensuite subir le même sort avec les taxis non officiels qui sont garés plus loin sur le parking, puisqu’ils ne sont pas autorisés officiellement à prendre des touristes en course. Ils ont donc tendance à tourner autour du bureau de change pour vous proposer leurs services alors que vous êtes là pour convertir votre argent.

Si vous résistez à l’appel du taxi (officiel ou officieux) vous ferez face à un problème bien plus ennuyeux … celui du problème monétaire ! Eh oui, il existe deux monnaies différentes à Cuba : le CUC (monnaie touristique) et le CUP (monnaie locale).

Les cubains ne sont pas fous et pour favoriser le marché des taxis, le bureau de change de l’aéroport ne dispose pas de CUP mais uniquement de CUC, sauf que les bus se rendant en centre ville, n’acceptent pas les CUC mais uniquement les CUP … Il faut donc aller dans un bureau de change en centre ville pour obtenir des CUP et pouvoir prendre le bus … Vous visualisez ?!

Dans la réalité des choses, vous pouvez bien sûr payer votre bus en CUC sauf que votre ticket de bus vous coûtera environ 5 fois plus cher si vous donnez 1 CUC au conducteur (1 CUC = 25 CUP) et il ne faudra pas vous attendre à recevoir la différence en monnaie, de même que le bureau de change de l’aéroport de dispose pas de pièces, mais uniquement de billets … Vous avez donc le choix entre payer le bus avec un billet de 10 CUC, soit 50 fois plus cher que prix du bus en temps normal ou payer un taxi à 25 CUC …

Quel dilemme !

Enfin, pour ceux qui voyagent à plusieurs, sachez qu’encore une fois les cubains ont pensé à tout. Un taxi traditionnel dispose de 4 places passagers et une place conducteur, sauf que ce dernier est systématiquement accompagné d’un ami qui s’installera sur le siège passager avant … Il ne reste donc plus que 3 places disponibles, dans le cas où vous seriez 4 personnes il vous faudra donc prendre 2 taxis différents.



 

Vu la complexité pour prendre un bus lors de l’arrivée à Cuba, nous avons fait comme la majorité des touristes et voyageurs qui se rendent sur la plus grande île des Caraïbes : nous avons pris un taxi ! 25 CUC pour deux voyageurs … Ça pique pour un premier jour mais pas le choix alors on garde le sourire 🙂

Par contre, après un mois passé à voyager à Cuba nous avons eu la chance de rencontrer un cubain prêt à nous dévoiler les petits secrets du pays, et entre autre, l’arrêt de bus présent en centre ville de La Havane en direction de l’aéroport.

Non c’est non ! Nous ne paierons pas à nouveau 25 CUC pour nous rendre à l’aéroport, c’est décidé nous prendrons le bus !

Pour les courageux les fauchés qui ont déjà vidé leurs portes-monnaies à acheter des souvenirs, des cigares et du rhum, voici la démarche à suivre pour prendre le bus et ne payer que 0,04€ par personne ! (Ceci n’est pas une faute de frappe)

Tout d’abord il est nécessaire de se rendre au niveau du Monument destiné au General Antonio Maceo, sur le Malecón de La Havane, c’est ici, à côté du Bar XY que sont situés les différents arrêts de bus.

Vous devez rechercher l’arrêt pour le bus n°26, une fois arrivé sur place, les cubains disposent d’une technique pour pouvoir faire la queue à l’ombre. En effet, le premier arrivé à l’arrêt de bus est également le premier monté dans le bus, et ce dans l’ordre d’arrivée jusqu’au dernier.

Il est impératif de s’annoncer lorsqu’on arrive à l’arrêt de bus, les personnes attendant le bus savent ainsi que vous faites la queue et ceux arrivés après vous sauront qu’ils se situent derrière vous dans la queue une fois que le bus arrivera.

C‘est pas clair ?

Très bien alors voici un exemple concret :

Vous arrivez à l’arrêt de bus et vous souhaitez prendre le bus n°26 vous annoncez donc « Ultimo 26 » afin de savoir qui est la dernière personne arrivé à l’arrêt et qui attend le même bus.

Cette personne arrivée juste avant vous répondra de même « Ultimo » ce qui signifie qu’il est le dernier arrivé à l’arrêt de bus pour le même bus que vous. Maintenant vous connaissez votre place dans la file d’attente : vous serez après la personne qui vous à répondu.

Attention cependant ! Il se peut que de nouvelles personnes arrivent à l’arrêt de bus et annoncent « Ultimo 26« , c’est alors à votre tour d’annoncer « Ultimo » pour que ces nouveaux voyageurs puissent connaitre leur place dans la file.

Rassurez-vous, vous ne devrez le faire qu’une seule fois, c’est tout une procédure mais cela prend tout son sens une fois que le bus arrive (Si vous ne nous trouvez pas clairs, n’hésitez pas à nous le signaler nous ferons de notre mieux pour être plus explicites)

Une fois que le bus arrive, la file d’attente prend enfin forme, les gens commencent à se mettre dans l’ordre d’arrivée, prenez alors place après la personne qui vous avait répondu lors de votre arrivée. Payez 1 CUP par personne (soit 0.04 CUC) et prenez place dans le bus, vous en avez pour un moment !

Si vous souhaitez aller à l’aéroport pour un vol interne, vous n’avez plus qu’à attendre le terminus, mais si vous allez à l’aéroport international il vous faudra descendre à l’angle de l’Avenue Rancho Boyeros, près du Terminal 2 de l’aéroport José Martí.

Il vous reste maintenant 2 options au choix :

  • Vous avez le temps et marcher ne vous fait pas peur, alors vous avez encore 3km à parcourir à pieds avant d’arriver à l’aéroport International José Martí
  • Attendez au premier arrêt de bus situé sur votre route, il s’agit d’un bus de transfert entre les deux aéroports pour les employés mais il n’est pas interdit aux touristes. Le prix est le même qu’un bus de ville, 1CUP, puis vous descendez au terminus qui se situe en face de l’entrée de l’aéroport international.

Félicitation ! Vous venez d’économiser $24,96 !

Pensez à garder 1 Peso Cubain sur vous et à le ramener lors de votre prochain voyage à Cuba, il vous servira pour prendre le bus dès votre arrivée cette fois-ci !


Si cet article vous a convaincu de prendre le bus au lieu d’un taxi pour vous rendre à l’aéroport, partagez pour faire connaître ce bon plan autour de vous ! Et n’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous donner vos impressions.

5 thoughts on “Vous ne le croirez pas mais vous pouvez prendre le bus pour l’aéroport de la Havane

  1. Bonjour à tous,
    Pour info en mars 2018, au RDC de l’aéroport José Martí, j’ai changé mes € en cuc auprès d’1 distributeur automatique et …qq cuc en cup au guichet du 1er étage ! Oui oui C possible! Et à l’aller je n’ai pas tenté, mais au retour j’ai pris le bus P16 (5 cup) (au mm endroit que vs mentionnez , C l’arret de l’hôpital Hermanos Amaijeiras) , descente du bus à Boyeros (qd mm 1h de trajet ac circulation fluide), tite marche de 300m je dirais, et navette pour rejoindre le T3 (1 cup). Si si, C possible, faut juste prévoir large en temps! 🙂

  2. Hola Frenchie Travel,
    superbe et bravo ! Cela fait des années que sur le Routard ou ailleurs que je dis qu’il est possible de prendre un bus pour l’aéroport ou pour les transferts d’aéroport T1 > T2 > T3, tous les rigolos du routard se sont moqués de moi, prétendant que cela était faux, jusqu’à que je leur montre la photo du bus de transfert entre aéroports. Et en plus ces gens là, disent que l’on prend la place des Cubains! Incroyable, pour moi ce ne sont pas des voyageurs, pas des routards, pas des Pack Pakers.
    Merci à toi, pour avoir enfin levé le voile.
    Bravo l’ami, continue et fais de bon voyage.
    Au fait, tes fotos, sont belles.

    Jacques DEPOLLIER du JD SDF à Cuba
    22 ans de Cuba / 80 voyages à Cuba.
    http://pagesperso-orange.fr/jdsdf

    1. C’est vrai que c’est très compliqué de trouver des informations à ce sujet, et même une fois sur place ! Bien sûr qu’il y aura toujours des personnes pour critiquer le fait de choisir les transports locaux contrairement aux tours opérateurs et autres services spécialement pour les touristes mais comme vous dites, c’est simplement parce qu’ils ne sont pas des routards ou des backpackers 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *