Croisière dans la baie d’Halong

Nous vous l’expliquions dans un précédent article, que l’une des excursions favorites des touristes lorsqu’ils viennent sur Cat Ba Island est la croisière dans la baie d’Halong. Et pour cause, une journée entière sur un bateau, repas inclus, à naviguer dans la baie de Lan Ha et la baie d’Halong. Quoi de mieux pour découvrir les pains de sucre plantés au milieu de l’océan ?

baie halong vietnam

baie halong vietnam baie halong vietnam

CHOISIR SON EXCURSION

Pas besoin de vous faire un dessin, vous imaginez facilement le nombre indécent d’agences qui proposent des excursions dans la baie d’Halong. Rien que dans le centre-ville de Cat Ba, une agence propose des formules environ tous les 20 mètres.

Avec ce nombre incalculable d’offres, il existe également une multitude de prix qui peuvent varier du simple au double. N’hésitez donc pas à prospecter pour trouver l’offre la plus adaptée à vos envies et votre porte-monnaie.

Notre formule incluait le transport de notre hôtel jusqu’au bateau, ainsi que le retour. Le départ s’effectuait à 8h et le retour était aux alentours de 15h. Étant au « Woodstock Beach Camp » en dehors de la ville, nous avons payé $20 par personne pour la journée entière + le transport A/R.

Cependant, si vous logez dans la ville vous pouvez trouver la même formule pour $15 par tête.

LE DÉPART

A 8h (donc 8h15 à l’heure vietnamienne) notre taxi arrive devant notre hôtel pour nous amener au bateau qui nous attend déjà. Il a l’allure d’un vieux bateau, tout de bois vêtu. Lorsque l’on monte à bord, on arrive directement dans une salle de réception. Une salle à manger avec plusieurs tables, pouvant accueillir une quarantaine de personnes.

bateau baie halong

interieur bateau baie halong croisiere baie halong

Le toit est également accessible par un escalier extérieur. L’occasion de pouvoir lézarder au soleil pendant cette excursion. D’ailleurs, à peine montés à bord du bateau il démarre. C’est parti pour une journée de découvertes.

Le bateau traverse d’abord la baie de Lan Ha pendant deux bonnes heures.

C’est l’occasion de découvrir les premiers villages flottants de pêcheurs. Ici, des hommes, des femmes et leurs enfants vivent quotidiennement.

village flottant halong

village pêcheurs baie halong village flottant pêcheurs baie halong

Traditionnellement, les femmes ne quittent jamais le village. Seul les hommes, pêcheurs bien évidemment, rejoignent de temps en temps la côte pour le business.

Après seulement quelques minutes de navigation, nous apercevons déjà les premiers pains de sucre. Mais aussi les premiers pêcheurs, perchés sur des petits rochers au milieu de l’eau. Ils n’ont rien d’autre que leur canne et leur panier. Un bateau les dépose là et vient les rechercher quelques heures plus tard.

pêcheur baie halong

pêcheurs baie halong pêcheur baie halong

LE KAYAK

Nous arrivons à l’entrée de la baie d’Halong mais il est temps pour le bateau de faire une petite escale. En effet, il est l’heure pour nous de descendre à quai si l’on peut dire. En réalité ce fameux quai est flottant. Une fois débarqués, c’est l’heure de remonter à bord … mais d’un kayak cette fois-ci !

C’est parti pour une heure et quart de kayak en totale liberté dans la baie d’Halong.

Ne vous emballez pas ! Déjà une heure ça passe vite (surtout quand on a décidé d’y aller tranquille et de ne pas ramer comme des fous) mais en plus nous étions dans une espèce de criques au milieu des pains de sucre.

Nous pouvions donc nous promener dans cet environnement magique, passer dans des grottes immergées qui débouchent sur des points d’eau enclavés entre les falaises. Un magnifique spectacle. Très apaisant !

Cependant, si ce que vous recherchez est d’être seul en immersion totale avec la nature, cette activité n’est pas pour vous !

Étant environ 25 personnes sur notre bateau et sachant qu’environ 4 à 5 bateaux étaient accostés en même temps que le nôtre, vous êtes loin d’être seuls sur l’eau. Mais en ce qui nous concerne le charme à tout le même opéré.

LE REPAS

De retour sur le bateau une surprise nous attendait : la table était dressée ! Il est l’heure de manger pour notre plus grand plaisir.

Nous nous retrouvons donc attablés avec un couple de français (mais ils sont partout ceux-là) et un couple d’espagnols.

Au menu, de multiples assiettes à partager. Du riz blanc naturellement, du tofu, des frites (surprise !), des légumes, du poisson, du poulet et des carrés d’omelette, très original mais sans intérêt gustatif pour ce dernier.

Le repas était très bon et les quantités idéales pour 6 personnes. Le seul regret, s’il y en a un, c’est que le bateau soit resté à quai pendant le repas. Nous aurions préféré qu’il soit en mouvement dans la baie.

Mais à peine le repas terminé que le bateau reprend la route, et cette fois-ci, entre dans la baie d’Halong !

LA BAIGNADE

Après une petite heure de navigation, nous arrivons dans un lieu magique. Les pains de sucre autour de nous disposent, pour beaucoup, d’une minuscule plage de sable blanc. L’eau est cristalline et nous n’avons qu’une seule envie : y plonger !

plage paradisiaque baie halong

Notre vœu va se réaliser puisque quelques minutes plus tard on nous annonce qu’on fait une escale au milieu de l’eau. Nous sommes libres de sauter du toit du bateau si l’envie nous en prend et de rallier la plage par la nage.

Une heure et demie de baignade dans une eau à température idéale.

Si certains ont choisi de profiter de ce moment pour se dorer la pilule sur la plage, d’autres ont préféré faire du snorkeling grâce aux masques et tubas mis à disposition sur le bateau. Comme des enfants nous n’avons pu nous empêcher de sauter encore et encore depuis le toit du bateau !

A quelques minutes de repartir on aperçoit une méduse qui remonte lentement à la surface. On se demande si elle est morte ou vivante et là une seconde méduse bien plus grande apparaît à son tour.

Ouf ! C’est le moment de partir, nous n’aimerions pas être à la place du bateau qui vient tout juste d’arriver.

meduse baie halong bateau baie halong

MONKEY ISLAND

La dernière étape de cette croisière se fait sur « Monkey Island », l’île aux singes. Il paraîtrait que les singes ont été amenés sur cette île par l’homme. En même temps, cela explique pourquoi c’est la seule île de la baie à être habitée par des singes alors que les autres sont désertes.

Cette île porte parfaitement son nom et c’est remarquable avant même d’avoir posé le pied sur le sable. C’est qu’ils sont habitués aux touristes qui viennent par centaine chaque jours et l’homme ne leur fait pas peur.

monkey island baie halong

singe monkey island vietnam singe monkey island baie halong 

D’ailleurs attention à vos affaires ! En seulement 1h de temps sur l’île nous avons vu quelqu’un se faire voler son snicker posé sur la table. Le singe s’en est emparé puis, en s’enfuyant a ouvert l’emballage et a commencé à manger son dû.

Un groupe d’ami s’est fait surprendre par un singe qui a sauté sur leur table pour manger leurs morceaux de mangue.

Mais le pire c’est ce couple qui, à peine le pied posé sur l’île, se sont fait voler l’intégralité de leur sac, Iphone inclus ! C’est une journée qui coûte chère.

Pour nous, rien à signaler, si ce n’est que Loïc a déclenché une bagarre en disposant toutes les cacahuètes qu’il avait à leur donner au même endroit … grave erreur, ça s’est transformé en guerre de territoire !

Sur Monkey Island vous pouvez, si vous le souhaitez, gravir la montagne pour apprécier la vue sur la baie depuis le sommet. L’escalade est de 45 minutes A/R mais il s’agit réellement d’escalade sur des rochers très aiguisés, ne lésinez pas sur de bonnes chaussures.

LE RETOUR

Après cette bonne journée riche en émotions, il est maintenant l’heure de retourner à Cat Ba, mais toujours au milieu d’un magnifique paysage.

Nous savons que de nombreux voyageurs tombent dans des arnaques sur ce type de croisières. Pour nous, ça valait les $20 dépensés.

baie halong vietnam

Vous avez aimé cet article ? Commentez et partagez-le auprès de vos amis pour leur faire découvrir la Baie d’Halong.

 

 

 

Cat Ba la magnifique

Lorsque nous étions en pleines recherches quant à notre séjour du côté de la baie d’Halong nous avons demandé conseils. Nous avions déjà entendu de très nombreuses critiques sur la ville d’Halong. Réputée comme sale et pas intéressante à visiter.

Dans le but d’éviter une étape décevante, surtout pour la lauréate de l’UNESCO 2001, nous avons donc demandé l’avis à des voyageurs aguerris. Tous nous ont recommandé l’île de Cat Ba, la plus grande de la baie. Elle serait restée intacte et authentique malgré le tourisme de masse en constante augmentation.

Ce sont les yeux fermés que nous avons suivi l’avis UNANIME du panel de sondés.  Nous sommes donc allés passer 4 nuits à Cat Ba.

SE RENDRE À CAT BA

Pour se rendre à Cat Ba depuis Hanoï, il faut prendre un bus jusqu’à l’embarcadère de Cát Hải. Ici vous prenez un ferry qui vous débarque sur l’île. Puis vous prenez un autre bus qui longe la côte jusqu’à l’arrivée dans le centre-ville de Cat Ba.

Si votre hôtel se trouve en périphérie de la ville de Cat Ba, vous pouvez bien sûr demander au chauffeur de s’arrêter en chemin afin de ne pas avoir à faire le trajet en sens inverse.

Lors de notre séjour à Hanoï, notre hostel « Babylon Garden Inn » proposait des liaisons jusqu’à Cat Ba pour 300 000VND, soit environ 11€.

Principaux avantages de ce type de formule :

  • Le bus vient vous chercher au pied de votre hôtel à Hanoï et vous dépose directement à votre hôtel à Cat Ba.
  • Pas besoin de négocier la traversée ! Il est souvent facile de négocier le bus jusqu’à l’embarcadère, mais une fois sur place, les locaux savent que vous n’allez pas faire demi-tour. Ils sont donc beaucoup plus enclins à augmenter les prix et limiter la négociation. Les conditions idéales pour se faire avoir.
ferry cat ba island vietnam

LA VILLE DE CAT BA

La ville de Cat Ba en elle-même n’a rien d’intéressant. Elle ressemble à une station balnéaire en plein développement. Les hôtels Resorts et les auberges de jeunesse poussent comme des champignons.

Difficile de trouver les habitations des locaux parmi ce dédale d’hôtels, de bars et de restaurants. Ici tout est fait pour que le touriste consomme. Tours opérateurs, multiples « Happy Hour », restaurants hors de prix et autres attrapes touristes se multiplient.

Il est très difficile de faire le tri tellement l’offre est importante. Et bien sûr, tout est orchestré pour que le maximum de personnes tombe dans le panneau.

Voyez ces petits restaurants flottants. Ils ont l’air si traditionnels ! Sauf qu’ils ne le sont pas. Il vous faudra même parfois payer 100 000 VND (environ 4€) juste pour la traversée (qui ne prend que 2 minutes soyons honnêtes, c’est tellement proche que certains restaurant ont même un ponton pour y accéder !!) pour vous retrouver dans l’un des pires restaurants de la ville. Mais aussi l’un des plus chers !

restaurant flottant cat ba island vietnam restaurant sur l'eau cat ba island vietnam

LES PLAGES DE CAT BA

Il existe 3 plages publiques à Cat Ba. Facile de se souvenir de leur nom puisqu’il s’agit simplement de Beach 1, Beach 2 et Beach 3.

Première déception lorsque nous sommes arrivés face à la plage 1 et que l’on s’est retrouvé face à un chantier qui en empêchait l’accès. La plage était tout simplement fermé pour cause de construction d’un hôtel resort. Il n’était même pas question d’accéder à la plage n°2 puisque la route vers cette dernière était également fermée. En effet, le Resort en devenir s’étendait sur les deux plages publiques ! En attendant la fin des travaux, elles sont donc fermées au public.

Ça commence mal pour cette, soi-disant, magnifique île sur laquelle nous devions séjourner.

Dépités nous sommes donc allés sur la plage 3, qui a été rebaptisée du nom de l’hôtel qui s’y est installé il y a maintenant quelques années. Mais une fois sur place, c’est encore la déception lorsque l’on constate qu’un nouvel immeuble est en construction sur cette plage. Cette dernière reste néanmoins accessible au public. Mais imaginez-vous un instant.

Vous êtes sur la plage, le sable est chaud. Vous vous détendez tranquillement … ou plutôt vous essayer de vous détendre car le bruit des marteaux piqueurs incessants bourdonne dans vos oreilles. C’est simple, au niveau pollution auditive, vous êtes littéralement au cœur du chantier !

Bref, pour les plages paradisiaques on repassera. Cat Ba n’est pas, ou n’est plus, « The place to be ».

beach 3 resort cat ba island vietnam beach 3 cat ba island building resort vietnam

Si vous discutez avec des locaux, ou avec un peu de chance les employés de votre hôtel, sachez qu’il existe une « Secret Beach » encore préservée de toutes ces constructions. Cependant, il vous faudra un scooter ou un taxi pour vous y rendre car elle est en dehors de la ville.

LE PARC NATIONAL DE CAT BA

Le parc national de Cat Ba est la plus grande réserve naturelle de la baie d’Halong. Il s’étend sur plus de 280km². C’est donc l’endroit idéal pour les amoureux de randonnées et de treks.

cat ba national park vietnam

Vous vous en doutez, il existe plusieurs parcours. Quatre sont en vente libre à l’entrée du parc. Pour des randonnées plus longues il vous faudra prendre un guide ou un tour opérateur.

Alors que l’une des quatre randonnées proposées dure toute la journée, deux d’entre elles sont modérées avec 4 à 5 heures de marche. Nous avons opté pour la plus courte, celle de 2 heures qui vous amène jusqu’à un point de vue sur le parc national.

view point cat ba national park

cat ba national park vietnam panorama cat ba national park vietnam

Depuis ce point de vue on se rend compte de la taille du parc, ainsi que de l’île, puisque malgré le fait de voir à des kilomètres à la ronde, on n’aperçoit pas l’océan.

Prévoyez de bonnes chaussures de marche car certaines parties de la randonnée se font à la limite de l’escalade. Nous avons croisé un couple dont la femme portait des petites sandalettes de ville. Résultat elle s’est foulé la cheville. Fin de la randonnée pour eux et quelques jours d’arrêts.

randonnée cat ba national park vietnam

ca grimpe ! cat ba national park vietnam hiking cat ba national park vietnam

L’entrée du parc national est de 40 000VND (1,50€) et comprends l’entrée pour la grotte de Trung Trang à moins de 2km de là.

LES GROTTES DE CAT BA

La grotte de Trung Trang est profonde de 350 mètres. Avec ses stalactites et stalagmites elle est agréable à visiter. Certes la visite est un peu courte, mais incluse dans le billet d’entrée du parc national, on n’allait pas manquer ça !

Un conseil, attention à la tête, certains endroits sont très bas de plafond et il est vite fait de se cogner en se relevant (vécu !)

trung trang cave vietnam

grotte trung trang vietnam cat ba trung trang cave cat ba vietnam

La grotte de l’hôpital est un incontournable d’une visite sur l’île de Cat Ba. Construit pendant la guerre du Vietnam par les alliés dans le but de soigner et protéger les Viet Cong, cet hôpital était tenu secret.

La grotte qui le renferme l’a protégé de pas moins de 6 bombardements, sans jamais faillir.

security room hospital cave vietnam entrainement hospital cave vietnam

Au plus fort de son activité, l’hôpital abritait plus de 200 personnes. Des blessés et le personnel soignant bien sûr, dans des dortoirs et les salles d’opérations notamment. Il y avait aussi des généraux et officiers qui avaient leur propre salle de réunion pour discuter tactique. Mais également des soldats, qui s’entraînaient au sein même de la grotte.

salle opération hospital cave vietnam

dortoir hospital cave vietnam salle de réunion hospital cave vietnam

Tout était prévu pour vivre sur place, mais également pour fuir. Au fond de la grotte, en contrebas, un bassin d’eau. Sautez dans ce bassin et arrivez dans un couloir secret. Il s’agit de la sortie de secours !

sortie secours couloir hospital cave vietnam

Tout dans cet hôpital a été fait pour que la visite soit immersive. Une partie du mobilier est encore sur place et des mannequins sont présents pour donner une touche plus réaliste. Et au milieu de tout cela, un dessin. Il date de l’époque de la guerre.

Il représente le Vietnam, bombardé par des munitions à l’effigie de Nixon. Il est inscrit « Nixon Phai Tra No Mau ! » ce qui signifie « Nixon paiera pour tout ce sang ! »

nixon paiera pour tout ce sang hospital cave vietnam

LE FORT « CANON »

Le « Cannon Fort » est le plus haut panorama de la ville de Cat Ba, avec une magnifique vue sur la baie et le couché de soleil. Nombreux sont les curieux à venir contempler le coucher de soleil ici, en hauteur. Tellement nombreux qu’un bar a même vu le jour au sein du fort.

coucher de soleil baie halong vietnam

panorama baie halong vietnam coucher de soleil cat ba island vietnam

Côté histoire, c’est notamment grâce à ce fort, posté à 177 mètres au-dessus de la mer que Cat Ba a vaincu les Français puis les Américains. C’est donc un endroit très symbolique.

Aujourd’hui il est possible de visiter les tunnels, les tranchées et autres vestiges du fort. Certaines reconstitutions sont également visibles, notamment aux abords des fameux canons.

cannon fort cat ba vietnam cannon fort cat ba vietnam
cannon fort cat ba island vietnam les tranchées cannon fort cat ba vietnam

LES EXCURSIONS

Comme nous vous en avons parlé un peu plus haut, il existe de nombreuses excursions, la majorité via tour opérateur, pour découvrir Cat Ba et ses alentours. Parmi l’une des excursions les plus réalisées, la croisière à la journée dans la Baie d’Halong est probablement la préférée d’une grande majorité de voyageurs.

Nous l’avons testé ! Pour en savoir plus, cliquez ici

baie halong vietnam

Vous avez aimé cet article ? Commentez et partagez afin de faire découvrir l’île de Cat Ba à vos amis.

Visiter les alentours de Reykjavik – Le Golden Circle

A moins d’une heure de route du centre de la capitale islandaise se trouve le point d’entrée du Golden Circle. Si certains optent pour les tours opérateurs, nous vous le déconseillons TRÈS fortement !

Pourquoi ? Voici 3 raisons valables pour oublier les tours opérateurs à tout jamais et enfin découvrir le monde par soi-même.

LE CAR

Parce qu’en période creuse vous êtes dans un bus d’une capacité de 60 personnes alors que vous n’êtes qu’une petite dizaine à l’intérieur … pas très écologique ! Surtout lorsque l’on sait qu’il y a plusieurs dizaines de bus qui circulent par jour sur le Golden Circle

A l’inverse, en haute saison vous êtes les uns sur les autres, empaquetés dans ces bus, et là c’est le confort qui n’est pas au rendez-vous.

LE PLANNING

Le planning est minuté ! Sachez que si vous prenez un tour opérateur vous n’aurez aucune liberté de mouvement pendant toute la durée de votre excursion. La pause-déjeuner ? Pas plus de 30 minutes montre en main !

Mais le repas n’est pas le seul moment où vous n’aurez pas le temps de prendre votre temps. Chacune des attractions visitées sera également minutée.

Imaginez, vous êtes face au geyser, attendant sagement que l’éruption entre en jeu. Là un journaliste vous accoste et vous pose des questions. Trop gentils que vous êtes-vous vous retournez pour y répondre et BAM ! Le geyser pointe le bout de son nez mais vous n’étiez pas attentifs. Trop déçus vous vous retournez à nouveau pour engueuler le journaliste et là RE-BAM ! Le geyser fait une de ces célèbres répliques et vous la manquez une seconde fois.

Ça fait mal oui, mais c’est pire lorsque vous êtes en tour opérateur car c’est déjà l’heure de quitter les lieux et vous n’avez rien vu. La loose !

LES BOUTIQUES

Mais s’il y a bien quelque chose qui nous énerve profondément dans les tours opérateurs, ce sont ces passages obligatoires par les boutiques souvenirs hors de prix. Bien évidemment que les commerçants gonflent leurs prix puisqu’ils savent pertinemment que des cars entiers de touristes vont venir dans leur boutique acheter un magnet. Ce même magnet qu’il sera possible de trouver deux fois moins cher en sortant légèrement du circuit imposé par les tours opérateurs …

Bref ! Les tours opérateurs ce n’est pas notre truc ! Sur le Golden Circle bien sûr, mais aussi dans le reste du monde.

Alors faites comme nous, préférez louer une voiture, prenez du monde en covoiturage s’il vous reste de la place et GO ! Partez à la découverte des merveilles naturelles de l’Islande.

LE PARC NATIONAL DE ÞINGVELLIR



 

Þingvellir, prononcé à l’anglaise « Thingvellir », est un Parc National dans lequel il est possible d’observer la mondialement célèbre faille entre les plaques tectoniques européenne et nord-américaine.

Les mouvements tectoniques naturels permettent de voir des fissures et failles clairement visible dans le paysage. Il s’agit d’un endroit unique au monde, car il est rare de pouvoir observer ce phénomène naturel. Peu de sites laissent apparaître aussi clairement ces failles. Notamment parce qu’en général, la lave résultant du mouvement de la terre recouvre les failles visibles.



 

Þingvellir est également un site important de l’histoire Islandaise. De l’an 930, jusqu’en 1798, il s’agissait du lieu de rendez-vous de l’assemblée parlementaire annuelle en plein air. L’occasion pour les hommes de créer des lois et de régler les différends, le tout au cœur de la nature et de ces paysages uniques.

Mais Þingvellir est aussi l’un des endroits les plus verts d’Islande. Ici la nature n’est pas sèche et pour cause, il pleut très souvent dans la région de Reykjavík. Prenez donc le temps d’admirer ces paysages verdoyants à perte de vue et de profiter de cette première attraction du Golden Circle.



 

LE GEYSIR



Nous vous en parlions un peu plus haut dans cet article, le Geysir du Golden Circle est le fameux Geyser qui a donné son nom à tous les autres.

Si vous avez eu de la peine pour la dame sur la vidéo du début d’article, ne vous en faites pas, le geyser explose environ toutes les 15 minutes, avec, de temps en temps, quelques répliques.

Faites comme nous, installez-vous autour du geyser et attendez que le moment arrive. C’est souvent simple de deviner lorsque le geyser va exploser. Il suffit de constater le nombre de personnes qui se regroupent autour et qui vous sert de plus en plus au fur et à mesure que l’instant T arrive.

Non ce n’est pas chiant du tout !

Vous êtes tranquilles, vous avez votre petite place, bien installés juste en face du geyser. Votre appareil photo à la main vous êtes prêts à dégainer pour faire le plus beau cliché ! Mais c’était sans compter sur tous les autres touristes qui se moquent bien que ça fasse 10 minutes que vous soyez là à attendre. Et oui ! C’est qu’ils ont leur car qui part dans 15 minutes montre en main. Il faut donc absolument qu’ils immortalisent ce moment avant de rouler vers la prochaine attraction et tant pis s’ils doivent jouer des coudes pour ça.

Finalement vous vous retrouvez relayés au second rang, derrière un concert d’appareils photo … Plus qu’à attendre 15 minutes avant le prochain essai. Espérons que cette fois-ci vous saurez tenir votre place ! C’est aussi ça le charme du Golden Circle.

 Geyser - Geysir

LES CHUTES DE GULLFOSS

Littéralement « Chute d’or », Gullfoss est la chute d’eau la plus visitée d’Islande. Même si elle n’est, ni la plus haute, ni la plus puissante, elle reste l’une des icônes du pays en raison de la vue plongeante sur la cascade et de son accès simple et pratique.

Il existe plusieurs histoires sur l’origine du nom de cette chute d’eau.

Alors que certains pensent qu’il provient de l’arc-en-ciel visible dans le bas de la chute, d’autres disent que cela a un rapport avec les reflets du soleil visibles sur l’eau gelée en hiver.

D’autres encore, parlent de la légende d’un riche fermier du coin. Ne voulant pas léguer sa fortune à son décès, il préféra jeter tout son or dans la cascade ! Lui donnant ainsi le nom de « chute d’or ».



Même s’il est impossible de connaître les origines du nom de cette chute d’eau, au début du XXème siècle, le souvenir d’une jeune fermière a cependant marqué un tournant dans l’histoire du pays.

Alors que des entrepreneurs étrangers envisagent d’utiliser l’énergie de la chute d’eau pour construire un barrage hydroélectrique, Sigríður Tómasdóttir, jeune fermière menaça de se jeter dans la rivière en guise de protestation. Mais elle ne s’arrêta pas là puisqu’elle marcha également plusieurs fois jusqu’à Reykjavík pieds nus dans le but protester contre ce projet. Plus de 115 km de marche à chaque trajet !

Elle obtint finalement gain de cause. Aujourd’hui, un mémorial est construit au sommet de ces chutes en l’honneur de cette première environnementaliste islandaise. Les chutes de Gullfoss, quant à elles, appartiennent maintenant au gouvernement. Élément central du Golden Circle, elles sont aujourd’hui classées en tant que réserve naturelle.

LES SOURCES D’EAU CHAUDE

Lors de votre visite du Golden Circle, prenez le temps de décompresser dans les sources d’eau chaudes. A plus de 40 degrés, elles vous garantissent relaxation et plaisir !

Vous l’aurez compris, nous n’aimons pas les endroits à touristes et fuyons lorsque nous suspectons une arnaque.

Vous connaissez probablement le célèbre « Blue Lagoon », ces sources d’eau chaudes mondialement connues qui ne vous donnent qu’une seule envie : plonger dans cette eau chaude et laiteuse.

Sachez pour votre information, que les sources d’eau chaude du Blue Lagoon ne sont pas naturelles. Certes, l’eau est chauffée naturellement par géothermie, mais elles ont été construites à 100% de la main de l’homme.

Autre déception, en plus du nombre de baigneurs au Blue Lagoon, le temps limité. La demande est telle qu’il est impératif de prendre rendez-vous pour accéder à ces sources. Mais une fois votre heure fixée, ne soyez pas en retard car votre temps de baignade est chronométré. Une fois votre temps dépassé, on vous demandera de quitter le bassin pour que d’autres touristes en mal d’expériences islandaises puissent à leur tour patauger.

Très peu pour nous !

Nous avons donc opté pour le Secret Lagoon. Plus petit, certes, mais également plus intimiste et surtout plus naturel !

Voilà une VRAIE source d’eau chaude ! Et ici, pas de montre au poignet (sauf si vous êtes en tour opérateur … encore et toujours …) vous pouvez rester barboter aussi longtemps qu’il vous plaira … ou que votre corps supportera. Car avec une eau à 40 degrés il est parfois difficile de supporter la chaleur.

Notre conseil : venez en hiver. Non seulement la baignade en source d’eau chaude l’hiver est encore plus magique, mais si vous avez du mal à supporter la chaleur au bout d’un moment, il vous suffira de sortir du bain pour n’avoir qu’une seule envie : y retourner !


Location de voiture : 3800 ISK soit 30€ pour 2 jours de location de voiture. Agence SadCars au sein même du Bus Hostel. Vous ne trouverez pas moins cher ailleurs dans toute la ville, d’autant plus si vous êtes clients de l’auberge puisque vous bénéficiez alors d’un tarif spécial !

Cercle d’Or : L’accès est gratuit par vos propres moyens. Les tours opérateurs sont très chers et toute activité est minutée.

Secret Lagoon : 2800 ISK soit 22€ par personne l’entrée (contre 7000 ISK soit 55€ par personne pour le célèbre Blue Lagoon)


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Pensez à nous laisser un commentaire !

Monteverde – Paradis des Natures Lovers

Monteverde, paradis des « natures-lovers », est une petite ville située dans la région montagneuse du nord-ouest du Costa Rica, en plein cœur de la canopée. Réputée pour la richesse de sa biodiversité et pour ses forêts de nuages. C’est ici que vous aurez le plus de chances d’apercevoir le fameux colibri ou encore le très coloré quetzal qui peuplent ces montagnes. Même si, bien sûr, de nombreux animaux vivent dans cette région.

Cette petite ville est également prisée des touristes et des voyageurs pour les nombreuses activités qu’offrent les environs, notamment pour les ponts suspendus qui permettent de se promener au-dessus de la canopée et de la jungle.

Vue sur les montagnes Costariciennes

Cependant, ce que peu de gens vous diront, c’est que Monteverde est une ville chère, voire même très chère comparé au reste du pays. Ici il est parfois plus rentable de payer directement en US Dollars plutôt qu’en Colones, la monnaie locale. Pensez donc à faire la conversion dans les deux monnaies pour savoir laquelle est plus intéressante au moment où vous effectuez votre achat.

Du fait de ses attraits et de sa popularité touristique, il est souvent difficile de trouver des activités abordables et encore plus gratuites, mais ne vous en faites pas, nous avons testé pour vous les activités gratuites de Monteverde. Profitez sans vous ruiner !

Loin d’être le logement idéal pour une longue durée, « Mi Casa Tica » est l’endroit parfait pour loger le temps d’une nuit ou deux dans la ville de Monteverde, au cœur du quartier Santa Eleva. Un choix idéal pour les voyageurs qui s’intéressent aux activités de plein air, aux paysages et aux forêts magnifiques. De la terrasse de l’hôtel vous pourrez déjà apprécier la vue et découvrir les forêts de nuages qui font la renommée de la ville.

Monteverde dans la brume

"Cloud forest" La forêt de nuages de Monteverde

Parfois le peu que vous apercevrez de là sera la maison qui se situe de l’autre côté de la rue, complètement entourée d’une brume épaisse qui vous plonge dans un autre univers.

Mi Casa Tica est une petite auberge de jeunesse avec à peine 4 chambres et 2 dortoirs, mais l’accueil est très familial et les gérants de l’établissement regorgent de conseils pour profiter de la ville à moindre coûts. Expliquez-leur que vous avez un budget restreint, ils vous indiqueront les meilleurs spots du coin et vous délivreront une carte qui recense les activités gratuites de la région.

Une nuit en chambre double est à partir de 11€ et comptez 7€ pour un lit en dortoir de 4 personnes avec petit déjeuner inclus et composé principalement de fruits frais. A ce prix-là, difficile de trouver mieux dans les environs pour un court séjour, mais si vous souhaitez rester plus de 3 nuits à Monteverde nous vous conseillons de loger ailleurs car vous aurez vite la sensation d’être les uns sur les autres dans une auberge aussi petite que Mi Casa Tica.

A Monteverde, les activités extérieures pullulent, tous les goûts et tous les genres sont représentés même si le thème général de ces activités reste quand même la nature, la faune et la flore. Bien sûr, les activités les plus populaires sont les randonnées et excursions dans la canopée, découvrir ces forêts de nuages et ces ponts suspendus. Cependant, d’autres activités sont tout aussi en vogue :

  • la jungle des chauves-souris, visite avec frissons garantis
  • le jardin des papillons et leurs ailes colorées
  • le jardin des orchidées, atypique et instructif

Comptez néanmoins plusieurs dizaines d’euros par personne pour accéder à ce type d’activités et selon la période de l’année où vous vous rendez à Monteverde, il vous faudra probablement réserver votre place à l’avance, d’autant plus que de nombreux groupes de touristes en voyage organisés se rendent à Monteverde régulièrement.

Il n’existe que 2 activités 100% gratuites au sein de Monteverde, ce n’est donc pas la multitude des options qui règne et si, comme nous, votre budget est serré, nous vous conseillons de lire attentivement les recommandations ci-dessous.

Ascension du Cerro Amigos

La première activité est une randonnée au Cerro Amigos, une montagne sur laquelle se trouve, au sommet de celle-ci, l’antenne de télévision de la ville ainsi qu’un point de vue sur la montagne et la ville. Attendez-vous à grimper car le sentier est raide, vous serez impressionné de voir quelques quads vous passer devant et vous vous demanderez probablement comment ils font pour ne pas partir en arrière vue le degré d’inclinaison.

Cette randonnée de 3km n’est pas la plus sauvage ou la plus axée nature que vous aurez faite au Costa Rica, mais elle a le mérite d’être gratuite et d’offrir un magnifique panorama … lorsque le temps est dégagé ce qui ne fût pas notre cas lorsque nous sommes arrivés au sommet …

Lisière de jungle Monteverde

Trail Cerro Amigos La pente est raide au Cerro Amigos !

Heureusement la seconde activité gratuite est beaucoup plus sympa que la première ! Il s’agit de l’« árbol hueco », un arbre creux dans lequel il est possible et facile d’escalader jusqu’au sommet de profiter d’une vue au milieu de la cime des arbres de la forêt.

Ce sont nos hôtes de Mi Casa Tica qui nous ont parlé de  l' »árbol hueco » tout en nous tendant un plan pour nous y rendre sans encombre. Sachez qu’à Monteverde les touristes sont très nombreux, ce qui explique en partie que toutes les activités soient payantes, cependant même si el árbol hueco est encore gratuit, il se peut qu’en demandant votre chemin pour vous y rendre, des locaux tentent de vous décourager en vous expliquant que le chemin d’accès à l’arbre est interdit et que l’arbre fait partie d’une propriété privée.

Cette information est complètement fausse et erronée. L’arbre est situé en lisière de forêt, sur un terrain non privé et non clôturé, vous pouvez donc vous y rendre sans crainte !

Si vous avez du mal à vous repérer, sachez que l’arbre est situé en face de l’entrée de 100% Aventura, le parc d’aventures, d’accrobranches, de quads et de moto cross.

El arbol ! 

Prêt pour grimper à l'arbre ? Début de l'escalade

Au départ c’est un peu déstabilisant de chercher cet arbre au milieu de la forêt, nous ne sommes pas sûrs d’être au bon endroit puis très vite la certitude d’être sur la bonne route nous saute aux yeux : nous sommes entourés d’arbres creux !

Bien sûr tous ne peuvent être escaladés sans difficulté comme le célèbre árbol hueco, mais se retrouver encerclés d’arbres plus ou moins similaires à celui que nous cherchions nous a mis sur la piste, nous ne sommes plus très loin.

En deux temps trois mouvements nous trouvons l’árbol hueco ! Nous avons ceci dit été mis sur la piste lorsque nous avons trouvé un arbre qui se rapprochait de la description fournie et dans lequel nous pouvions entendre des voyageurs redescendre de leur petite expédition intra-nature !

Célèbre arbol de Monteverde

On se sent tout petit  C'est comme grimper une échelle !

C’est une sensation bien particulière que d’escalader un arbre par l’intérieur, d’autant plus quand l’escalade ressemble plus au fait de monter à une échelle … Pas besoin donc de connaissances pointues en escalade ou d’une souplesse sans faille, votre courage fera l’affaire.

Et si cette petite ascension vous laisse un sentiment d’inachevé, terminez votre journée par un repas au sein du Tree House,  un restaurant perché dans un arbre en plein centre-ville de Monteverde.

Tree house au coeur de Monteverde

Profitez d’une expérience unique à un prix raisonnable puisque le traditionnel Casado, ce plat costaricien composé de riz, haricots, viande et autres accompagnements, est à 12€ environ.

Et si, comme la plupart des étrangers, vous vous lassez de ce plat et commencez à haïr le riz et les haricots, vous trouverez ici de nombreux autres plats aussi bien traditionnels que plus atypiques.

Au Tree House la cuisine est métissée latino-américaine avec des influences péruviennes et mexicaines, laissez-vous aller à vos petits péchés mignons et profitez de cet instant perché sur la cime d’un arbre !

Entrée du Tree House

Enfin pour terminer la soirée, prenez le temps d’aller boire une bière à la « Beer House », ce petit bar réputé pour avoir une sélection de bières artisanales locales et une carte d’encas pour les petites faims.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire avec le nom de l’enseigne, il ne s’agit pas d’une micro-brasserie qui proposerait ses propres bières à la carte. Cependant, l’endroit est parfait pour se détendre après une journée d’aventures alors laissez-vous conseiller par le barman qui connait bien sa carte et goûtez à cette saveur du local.

Une bonne bière au Beer House

Détail étonnant mais amusant, si vous avez besoin d’aller aux toilettes lors de votre visite au bar, il vous faudra aller dans la boîte de nuit d’à côté puisqu’ils se partagent les commodités.

Si, avant de quitter Monteverde, vous souhaitez voir une chose que vous ne verrez pas en France de si tôt, rendez-vous au distributeur de billets de la banque, à côté du restaurant « Taco Taco Taqueria » où vous pourrez voir une banque en libre-service, le tout en voiture ! A s’y méprendre cela ressemble à une station-service, les voitures attendent en file indienne que chacun effectue son débit d’argent puis ils repartent, sans avoir quitté leur voiture ! Ingénieux !

Aurore à Monteverde

Montagnes de Monteverde Nature à Monteverde

Vous avez aimé cet article et la région de Monteverde ? Alors partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le faire découvrir à vos amis.

Si vous aussi vous connaissez des bons conseils pour voyager à petit prix dans la région de Monteverde n’hésitez pas à nous laisser vos trucs & astuces en commentaire.

Articles similaires : « Partez à l’aventure dans la jungle de Bri-Bri » ; « Ascension d’un volcan à La Fortuna » ; « De Puerto Viejo à Manzanillo, récit d’une escapade à bicyclette » ; « Connaissez-vous le meilleur hostel du Costa Rica ? » ; « Savez-vous ce qu’est une Ladies Night ? » ;  « Amoureux de la nature, Salt Spring Island est fait pour vous ! » 

Partez à l’aventure dans la jungle de Bri-bri

Dans la partie sud-est du Costa Rica, dans la région de Talamanca se trouve le village de Bri-bri, à seulement 14km et environ une demi-heure de bus de Puerto Viejo. Cette petite ville, à tout juste 1 kilomètre de la frontière avec le Panama, est le point de départ vers l’ensemble des célèbres chutes d’eau de Bri-bri. Partez à l’aventure dans la jungle de Bri-bri !

La région de Bri-bri est particulièrement célèbre pour ses communautés d’indiens qui peuplent encore la forêt tropical, ils sont encore 15 000 autochtones à vivre dans la jungle, mais cette région attire également les touristes pour les nombreuses chutes d’eau qui sont présentes autour de la ville. Des cascades qui coulent directement dans des piscines naturelles où il est possible de se baigner si la faune et la flore peu hospitalières le permettent.

Bien sûr il existe de nombreuses compagnies touristiques qui proposent des visites guidées vers les plus belles chutes d’eau des alentours, mais si vous avez la curiosité d’un aventurier, alors partez à la recherche de votre coin de paradis par vos propres moyens. Vous vous perdrez peut-être pendant un temps, vous aurez probablement du mal à trouver la chute d’eau, mais c’est aussi ça l’aventure !

Environs de Bri-bri

La chute d’eau la plus célèbre est située un peu avant Bri-bri en arrivant depuis la côte. Le mieux est donc de descendre du bus un arrêt avant celui du centre-ville afin de ne pas avoir besoin de prendre un taxi dans le sens inverse à peine arrivé au village.

Vous aurez probablement l’impression de connaître cette cascade car de nombreuses photographies ont déjà été prises ici. Bonjour l’impression de déjà vu !

Devant vous se dresse une cascade de plusieurs mètres de hauteur avec un point de vue aménagé, de quoi prendre de belles photos de cette chute d’eau et de sa piscine naturelle à l’eau bleu turquoise.

Malheureusement comme toute excursion touristique, les pièges et arnaques sont courants ! Ne vous laissez pas avoir par ces locaux qui vous attendent sur la route vers la cascade pour vous annoncer qu’il faut payer l’entrée ou encore qu’il vous faut obligatoirement prendre un guide sous peine de ne pas avoir le droit de continuer la promenade.

D’autres encore sont là pour vous vendre des « pipa » ces noix de coco légèrement ouvertes dans laquelle une paille est plongée, pour le plaisir des randonneurs et autres vacanciers ! Cette coco traditionnelle est bien sûr appréciée des touristes mais également des locaux, la principale différence résidera dans le prix d’achat. Comptez environ 0.50€ à 1€ pour « una pipa » à un prix normal. Si la noix de coco vous est proposée à 2€ ou plus, passez votre chemin vous êtes tombé dans un attrape-touristes !

Les plaines de Bri-bri

Nous avons opté pour une autre cascade, la chute de Volio, beaucoup plus enfoncée dans la jungle que la précédente.

Pour vous rendre jusqu’à cette cascade de plusieurs mètres de haut, il vous faudra marcher quelques temps, mais à l’arrivée cela vaut bien l’effort.

Lors de votre arrivée à la station de bus de la ville, descendez du bus puis empruntez la route qui se situe en face de vous, légèrement sur la gauche, par rapport à la place de stationnement du bus. Une petite superette fait d’ailleurs l’angle de cette rue qui mène, vous la verrez, vers la jungle Costaricienne.

Vous êtes partis pour au moins une heure de marche, selon votre rythme et votre facilité à trouver votre chemin.

Au début tout va bien, vous marchez sur un sentier en terre battue, et comme il n’y a qu’une seule direction vous avez peu de risques de vous perdre ! C’est une fois que vous rentrez dans la jungle que cela se complique légèrement.

Départ pour l'aventure ! 

Route de campagne Arbres en fleurs

La première étape est de franchir 3 ruisseaux à pieds. Ces ruisseaux coupent la route, si vous venez en voiture il vous faudra donc anticiper et prendre un 4×4 ou tout autre voiture assez surélevée pour ne pas être noyée.

Le premier risque ici est la saison ! Si vous visitez le Costa Rica pendant la saison sèche ou pendant la saison des pluies, il n’y a pas le même nombre de cours d’eau qui traversent la route … ce qui peut sembler logique. Une fois ces ruisseaux traversés, une côte s’offre à vous mais attention, rien ne sert d’aller jusqu’en haut de la côte (enfin peut-être mais nous ne sommes pas allés jusque-là !) puisqu’un chemin est accessible directement par la jungle afin de rejoindre la chute d’eau.

Baignade dans la rivière

Si vous avez réussi à trouver l’entrée dans la jungle du premier coup FÉLICITATIONS ! Sinon j’imagine que vous êtes encore en train de la chercher … ou que vous avez renoncé et c’est bien dommage !! Un indice, si vous êtes au 6ème ruisseau à traverser à pieds FAITES DEMI TOUR IMMÉDIATEMENT vous êtes en train de vous perdre !

Dans le cas où vous vous enfoncez dans la jungle à mesure que nous écrivons cet article, préparez-vous à traverser 2 fois le même cours d’eau … mais cette fois-ci nous ne parlons plus d’un simple petit ruisseau mais bel et bien d’une rivière ! N’hésitez pas à ôter vos chaussures pour les garder au sec mais prenez garde car ça glisse et nous en avons fait les frais, faites donc attention où vous rangez vos téléphones portables, appareils photos et autres gadgets non étanches à une potentielle baignade …

Encore une petite marche dans la jungle escarpée avant de commencer à entendre le bruit de l’eau qui se fracasse sur les rochers. Vous êtes arrivés ! Appréciez la vue, le cadre, le calme vous êtes seuls au monde au milieu de cette jungle densément grande.

Volio Waterfall

Chutes de VolioPause au pied de la cascade Volio

Profitez de la fraîcheur de l’eau pour vous baigner et vous revigorer, mais attention, les locaux racontent que des voleurs se cachent dans la jungle pour dérober les affaires des touristes et voyageurs qui partent se baigner sans imaginer un seul instant être en train de se faire épier. Gardez donc toujours vos affaires à l’œil et si l’un d’entre vous peut rester près des sacs lorsque les autres se baignent c’est encore mieux !

Après ce petit rafraîchissement, repartez à l’aventure en allant voir de plus près ce qu’il se passe en haut de la cascade. Suivez le même chemin que vous avez emprunté lors de votre venue mais cette fois-ci au lieu de descendre, suivez celui qui remonte vers l’amont de la source et qui passe au-dessus de la cascade !

De là vous pouvez apprécier le panorama que vous offre la jungle, faites attention à vos pas car la chute pourrait être fatale … mais prenez tout de même le temps de profiter du rafraîchissement ambiant que la rivière et la végétation vous offrent.

Greenpeace, naturelovers

Jungle Costaricienne Cascade Volio vue de haut

Si vous suivez le cours d’eau en remontant vers la source, vous pourrez probablement apercevoir de nombreuses grenouilles. Sachez que si elles sont colorées ne les touchez surtout pas, plus elles sont de couleurs vives et plus elles sont vénéneuses et nocives pour l’homme. Il est donc logique que si un trop grand nombre de grenouilles se retrouvent à barboter au même endroit, nous ne pouvons que vous recommander d’aller vous baigner ailleurs !

Très vite vous trouverez un spot de baignade où il est également possible de plonger. Certes il faut crapahuter un petit peu pour atteindre le plongeoir (ou le toboggan selon les points de vue) mais cela vaut le coup d’adrénaline !

Il est probable que lors de votre visite dans la jungle de Bri-bri, un groupe de jeunes du village se baigne également dans le même bassin que vous. C’est souvent bon signe, cela veut dire qu’il s’agit là d’un point de baignade connu des locaux, il est d’ailleurs possible que vous soyez surpris par leur aisance à grimper le long des parois rocheuses pour atteindre les spots de plongeon les plus hauts et les plus impressionnants. Bien sûr il est décommandé de faire pareil, certes ils sont jeunes, mais ils ont grandis dans cette jungle et cette rivière est leur terrain de jeux depuis toujours, même si vous êtes originaire d’un milieu rural, il faut savoir faire la différence entre la jungle Costaricienne et la campagne normande …

Selfie friends 

Si vous vous dites que la piscine ça creuse et que la plage ça use, on voit que vous n’avez encore jamais passé une après-midi complète à marcher dans la jungle, traverser des rivières, plonger sous des cascades et escalader sans complexes les parois rocheuses en bord de cours d’eau car ce genre d’expériences aussi fatiguent ! Cependant, à moins d’avoir donné rendez-vous à un taxi au cœur de la jungle pour venir vous chercher, il est maintenant temps de faire tout le chemin que vous avez parcouru dans l’autre sens … c’est la joie de la nature !

Rassurez-vous, quelques centaines de mètres avant d’arriver en ville vous pourrez acheter une de ces fameuses pipas qui vous rafraîchiront d’avantage encore que cette petite baignade que vous venez d’avoir. Comme quoi, après l’effort le réconfort, et un dernier conseil, veillez à surveiller l’heure des bus avant de retourner vers le village de Bri-bri, car le bus qui vous ramènera vers la côte ne passe qu’une fois par heure. Il serait donc dommage de se priver d’une heure de baignade en pleine jungle pour la passer assis sur un banc à attendre le prochain bus !

Jungle et ciel au Costa Rica


Vous avez aimé cet article et vous avez maintenant envie de découvrir les chutes de Bri-bri ? Alors laissez-nous un commentaire et partagez-le auprès de vos proches grâce à Facebook, Twitter ou tout autre réseau social !

Articles similaires : « De Puerto Viejo à Manzanillo, récit d’une escapade à bicyclette » ; « Connaissez-vous le meilleur hostel du Costa Rica ? » ; « Savez-vous ce qu’est une Ladies Night ? » ; « Ascension d’un volcan à La Fortuna » ;  « Amoureux de la nature, Salt Spring Island est fait pour vous ! »