Les incroyables traditions Islandaises de Noël

Noël rime avec cadeaux, neige et Père Noël … en France en tout cas ! Car en Islande les traditions de Noël sont quelques peu différentes de celles auxquelles nous sommes habitués dans l’hexagone. Nous vous rassurons, les cadeaux sous toujours présents et la neige l’est bien plus que dans certaines régions françaises !

Mais alors comment les islandais fêtent-ils Noël ?!

Bien sûr les traditions culinaires ne sont pas les mêmes, en Islande on parle plus de l’agneau de Noël que de la dinde de Noël. Il s’agit d’un mouton élevé en plein air dans les magnifiques paysages islandais puis fumé à la bouse de vache séchée dans un fumoir pendant plusieurs semaines. La viande est suspendue dans le fumoir pendant que le poêle, à l’extérieur du cabanon, diffuse lentement la fumée de la bouse de vache séchée qui se consume.

Cela peu paraître bizarre à première vue, on peut se demander si le goût n’est pas altéré avec une fumée à la bouse de vache séchée mais la vérité c’est que c’est délicieux et lorsqu’on entre dans le fumoir, l’odeur met l’eau à la bouche ! Nous n’avions jamais goûté un agneau comme cela avant et honnêtement nous serions ravis d’en remanger aujourd’hui !



 

Même si l’agneau se mange particulièrement fumé, il se déguste également sous toutes les formes en Islande et particulièrement en hiver, donc également pendant les fêtes de fin d’année. La soupe de légumes et d’agneau est un vrai régal mais il est difficile d’en obtenir la recette officielle car chaque famille possède sa spécialité, ce qui rend ce plat particulièrement surprenant, à chaque dégustation le goût en sera différent.

Comme sur la photo ci-dessus les islandais aiment manger l’agneau fumé entre deux tranches de pain de blé noir avec un peu de beurre. Simple mais tellement bon. Cependant il est plutôt rare de voir ce type de plat présenté lors d’un repas de Noël !

Le mouton se déguste également sous forme de gelée mais il est particulièrement à l’honneur lors d’un festival de nourriture traditionnelle islandaise en début d’année.

Pour le dessert de Noël pas de bûche, mais un délicieux gâteau de plusieurs couches de crème entre des biscuits génoises. A première vue on pourrait presque croire à un gâteau d’anniversaire mais une chose est sûre c’est qu’il donne vraiment envie de croquer dedans ! Miam !

Autre tradition culinaire islandaise de Noël : le Pain de Noël … Soyons honnêtes en tant que français cela n’a rien d’un pain à proprement parler, il s’agit plutôt d’une crêpe frit. Le goût n’a rien d’exceptionnel mais la tradition réside principalement dans sa préparation. Lorsque certaines familles fabrique le pain dès la préparation de la pâte, d’autres les achètent toutes prêtes à être décorée car c’est ça la réelle tradition. A base d’une petite roulette crantée, chacun dessine sur sa galette avant de la plonger dans un bain d’huile quelques secondes. Lorsqu’il ressort, le pain de Noël est croquant et prêt à accompagner plats ou condiments.

Cette tradition islandaise est particulière de la région Nord-Est du pays, il est très peu probable de voir cette tradition dans le sud du pays mais comme l’Islande est une petite île, rien n’est impossible !



 

Concernant la tradition du Père Noël, en Islande il n’y en a pas un mais 13 ! Les Jólasveinar sont des lutins farceurs une spécialité de blague différente pour chacun d’entre eux. Pendant les 13 jours qui précèdent Noël ils passent dans les maisons pour faire leurs tours.

  • Stekkjastaur se glisse dans les bergeries et rend les moutons fous en essayant de téter le lait au pis des brebis
  • Giljagaur s’introduit dans les crèmeries pour voler le lait de vache
  • Stúfur gratte les fonds de casseroles pour manger les restes
  • Þvörusleikir se glisse dans les cuisines et lèche les cuillères en bois
  • Pottasleikir vient lécher les casseroles et les marmites
  • Askasleikir se cache sous les lits et mange la gamelle du chien ou chat
  • Hurðaskellir claque les portes et empêche les gens de dormir
  • Skyrgámur mange tout le Skyr (fromage blanc local) jusqu’à en avoir mal au ventre
  • Bjúgnakrækir adore les saucisses et engloutit toutes celles qu’il attrape
  • Gluggagægir espionne par la fenêtre l’intérieur des maisons et il vole des jouets qu’il trouve jolis
  • Gáttaþefur renifle sous les portes, s’il sent du pain ou des gâteaux de Noël il rentre pour en voler
  • Ketkrókur est un crocheteur de viande, il essaie d’attraper des morceaux de viande par la cheminée à l’aide d’un crochet
  • Kertasníkir est un voleur de bougies. On dit aussi que c’est lui qui souffle toutes les bougies le soir du réveillon pour plonger la maison dans le noir pendant que les parents disposent les cadeaux sous l’arbre de Noël

Cependant ces lutins de Noël ne sont pas que des farceurs, ils déposent aussi des cadeaux et bonbons dans les souliers des enfants sages lors de leur passage, ce qui leur permet de rester patients jusqu’au jour de Noël. Sur la photo ci-dessous on peut voir les lutins aux fenêtres de ce restaurant.

Les Jólasveinar ne sont pas les seuls personnages impliqués dans les fêtes de Noël, en effet, l’Islande aussi a une sorte de Père Fouettard … mais en pire (à nos yeux en tout cas).

Il s’agit de Grýla et son troisième mari Leppalúði qui sont des monstres islandais mangeurs d’enfants (nous ne savons pas si elle a mangé ses deux maris précédents). Ce couple ressemble a s’y méprendre à des trolls, ils descendent des montagnes à l’approche de Noël à la recherche de leurs proies puisqu’ils enlèvent les enfants qui ne sont pas sages. Une fois ramenés chez eux, Grýla met les enfants dans sa marmite pour en faire un ragoût et les donner à manger à son mari … Ambiance !

D‘ailleurs si vous vous promenez en Islande pendant cette période de l’année vous risquez de croiser Grýla et Leppalúði alors ne prenez pas peur et tenez-vous à carreau ! Nous les avons vu dans un magasin de vêtements pour enfants, c’est pour dire à quel point ils leurs mettent la pression pour qu’ils soient sages ! On ne croise pas le Père Fouettard chez Petit Bateau en période de Noël en France !

Ce merveilleux petit couple de « trolls » ne vit pas seul ! Rassurez-vous ils n’ont pas un enfant troll qui mange les petits islandais … mais ils ont un chat ! Un énorme chat !

Le Jólakötturinn (« chat de Noël » en islandais) est un monstre islandais, un chat énorme et vicieux qui rôde dans les campagnes enneigées durant le temps des fêtes de fin d’années et mange les enfants n’ayant pas reçu de nouveaux vêtements à porter avant le réveillon de Noël. Oui vous avez bien lu ! Si les enfants ne reçoivent pas de vêtements neufs pour le réveillon de Noël, même s’ils ont été sages durant toute l’année il seront mangés par le Jólakötturinn. Comme nous disions précédemment … AMBIANCE !

Cet article vous a donné envie de découvrir l’Islande en période de fêtes de fin d’année ? Nous vous le recommandons, les islandais ont coutume de bien décorer leurs maisons avec de nombreux luminaires et guirlandes. Cela plonge le pays dans une ambiance particulière, surtout à cette période de l’année où le soleil ne se lève qu’à 11h pour se coucher à 14h !

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou partager pour faire découvrir ces incroyables traditions de Noël à tous vos amis.


Articles similaires :  « Découvrez la magie de Noël à Québec » 

 

Source 

One thought on “Les incroyables traditions Islandaises de Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *