Road Trip sur les traces de Game Of Thrones en Islande

Tous les voyageurs qui se sont déjà rendus en Islande vous le diront, les paysages que l’on peut observer dans ce pays de feu et de glace sont uniques, jamais ailleurs vous ne pourrez voir ce contraste entre une terre de volcans encore actifs et de glaciers bleus majestueux. Les voyageurs et touristes du monde entier, bien que de plus en plus nombreux (voire trop nombreux en haute saison), ne sont pas les seuls à succomber à cette île viking, de nombreux réalisateurs sont également tombés sous le charme de l’Islande et l’on retrouve régulièrement ces paysages mystérieux au sein de films et séries.

Le Golden Circle reste l’itinéraire préféré des touristes, notamment pour sa proximité avec Reykjavík puisqu’en seulement une demi heure de voiture on est déjà dans le Parc National de þingvellir (prononcé Thingvellir). Cependant le Diamand Circle, bien qu’impossible à aller voir si vous ne passez qu’un week-end en Islande, est bien plus riche en lieux naturels surprenants et uniques.

Le Diamand Circle est situé dans la région du lac Mývatn, traduit « lac des mouches ». D’après le témoignage de voyageurs rencontré lors de notre voyage au Québec, si vous vous rendez dans cette région pendant l’été vous comprendrez d’où vient ce nom. « Nous étions obligés de courir pour que les toutes petites mouches noires arrêtent d’essayer de rentrer dans nos orifices ! Oreilles, nez, bouche, absolument partout ! » nous racontaient-ils ! Rassurez-vous ce n’est pas comme cela toute l’année, en tout cas pendant la période hivernale ce problème n’existe pas, aucune petite mouche n’a été vu pendant notre périple.

Les fans de Game Of Thrones seront ravis d’apprendre qu’en visitant la région de Mývatn ils marcheront sur les pas de Jon Snow « beyond the wall » (au-delà du mur), des sauvageons et marcheurs blancs puisque c’est dans ce paysage lunaire que beaucoup de scènes ont été tournées.

Pour découvrir cette région de l’Islande, le mieux est de séjourner à Akureyri, la capitale du Nord mais également la porte d’entrée vers cette région rurale qu’est Mývatn et de disposer d’un véhicule car les tours opérateurs menés par les compagnies touristiques sont loin d’être la meilleure façon de découvrir la région. Vous serez dans un bus avec une trentaine d’autres touristes et votre durée sur chaque lieu sera minutieusement chronométré afin de suivre le planning initialement prévu. Impossible de s’arrêter sur le bas côté même si la vue que vous avez sous les yeux nécessite une photo souvenir, mais arrêt incontournable dans les boutiques souvenirs et autres restaurants hors de prix pour touristes en mal d’aventures. Bref un moyen de voyager en Islande loin d’être bon marché aux vues des prix pratiqués par ces tours opérateurs et qui ne rempli définitivement pas son contrat côté liberté et temps passé sur chaque site.

En partance de la ville d’Akureyri, le premier lieu inévitable sur votre route sera la célèbre chute de Godafoss que l’on peut d’ailleurs apercevoir dans la série GOT (Game Of Thrones). Cette cascade haute de 12 mètres sur 30 mètres de largeur est appelée « Cascade des Dieux » en référence à l’époque où l’Islande a été forcé d’adopter la chrétienté comme religion officielle et où les habitants de l’île ont jeté leurs statues de dieux norses, issus de la mythologie nordique, dans la Cascade des Dieux afin de marquer la conversion du pays au christianisme.

L‘accès à cette chute d’eau est relativement simple puisque le parking ne se situe qu’à 50 mètres de là et que l’on peut apercevoir aisément Godafoss depuis la route, lors du passage sur un pont. L’avantage inestimable de cette chute d’eau est la facilité pour le grand public d’apprécier sa vue et la rapidité à laquelle on peut se trouver au borde la cascade. Autre avantage, on peut la contempler entièrement et ce peu importe sur quelle rive vous vous situez, ce qui n’est pas le cas avec l’ensemble des cascades (d’Islande ou d’ailleurs). L’occasion de prendre de belles photos, et particulièrement en cas de temps clair, et de profiter de la vue enchanteresse de ces chutes d’eau mystiques.

Si votre périple est étroitement lié à la série Game Of Thrones, alors votre prochain arrêt sera évidemment le lac Mývatn ! Pourquoi ? D’abord parce que peu importe dans quelle direction vous regardez vous aurez l’impression d’être au-delà du mur à la recherche de marcheurs blancs, mais aussi, et surtout, parce que c’est aux alentours du lac Mývatn que Jon Snow et sa sauvageonne chérie Igrit ont … vous savez … la scène dans la grotte ! Ne cherchez pas la grotte précise, vous risquez d’y passer des semaines, puisque cette dernière est située en Écosse en raison de la vapeur d’eau bien trop chaude présente dans les grottes islandaises. Cependant vous aurez tout de même la possibilité de profiter des lieux de tournage de nombreuses scènes  réunissant Jon Snow et ses compagnons de la garde de nuit, les sauvageons et autres marcheurs blancs.



 

Avec ses nombreux volcans encore en activité dans la région, le lac Mývatn possède de nombreuses sources d’eau chaude, dont certaines dans lesquelles il est possible de se baigner. La majorité de ces sources d’eau chaude sont aujourd’hui privées et font l’objet d’un commerce juteux et plutôt coûteux, mais des solutions alternatives existent, vous serez d’ailleurs surpris que les sources d’eau chaudes les plus chères ne sont pas forcément celles qui sont naturelles ! Si vous êtes à la recherche d’un coin naturel et gratuit, bien sûr il en existe encore, que ce soit dans la région de Mývatn ou ailleurs en Islande. Cependant nous vous déconseillons vivement de vous baigner au hasard dans des sources d’eau chaudes sans en avoir été informé par un local auparavant. Pourquoi ? Tout simplement parce que certaines sources d’eau chaude sont à plus de 100°C, je vous laisse donc imaginer ce que cela pourrait avoir comme effet si vous vous amusez à vous baigner dans ces eaux là …

En hiver, si vous êtes aux abords du lac Mývatn, vous avez de fortes chances d’être émerveillé par le spectacle que peut offrir les couchers de soleil. Les couleurs que dégagent les rayons du soleil sur le lac gelé lors du crépuscule sont un spectacle à ne pas manquer, d’autant plus si vous avez la chance que le ciel soit clair ! Ce crépuscule restera gravé dans votre mémoire pour le reste de votre vie nous en sommes sûrs car il est rare de voir ce spectacle de mélange de bleu et rose traverser le ciel et se refléter sur la couche de glace du lac.



 

A quelques kilomètres seulement du lac Mývatn se trouve le volcan Hverfjall « Montagne de la source chaude« , et ne vous y méprenez pas, malgré son nom et son aspect, il ne s’agit en rien d’un volcan. Son histoire est beaucoup plus intrigante et unique !

Il s’agit en réalité d’un cratère, apparu il y a 2500 ans suite à l’éruption du volcan Krafla situé non loin de là. Hverfjall ne représente donc aucun danger, il n’y a aucune activité et il n’y en a jamais eu. Imaginez que ce cratère est sorti de terre en seulement une journée ! Il s’agit d’une explosion phréato-magmatique, c’est-à-dire une explosion provoquée par le contact du magma avec des eaux souterraines. La force de l’explosion est telle qu’elle créé un cratère à plus de 20 km du lieu de l’éruption volcanique. Si vous aimez la randonnée et les lieux atypiques, vous allez adorer l’ascension de ce cratère qui vous mènera jusqu’à une vue dégagée sur Mývatn et sa région. Attention cependant lors de votre ascension, le sol n’est pas stable puisqu’il s’agit de cendres volcaniques qui peuvent glisser sous vos pas.

Naturellement, après avoir vu le cratère Hverfjall, il est logique de se rendre en direction du volcan Krafla qui en est à l’origine, et c’est sur la route que l’on se rend le plus compte de la puissance d’un volcan comme celui-ci. Avant d’arriver au volcan il faudra traverser un champ de lave de 19 km de long datant de sa dernière éruption en 1984, un paysage lunaire où l’on peu parfois apercevoir de la fumée traverser les croutes de lave, plus de 30 ans après la dernière coulée magmatique ! Vous vous rendez alors compte que l’activité volcanique est encore bien présente dans cette partie du pays mais également dans le reste de l’Islande.

Le champ de lave est l’une des raisons pour laquelle le volcan Krafla est si célèbre, mais ce n’est pas la seule. En été, le lac situé au sommet du volcan est réputé pour être d’un bleu turquoise saisissant, mais en hiver, le lac est gelé, rendant alors l’atmosphère encore plus mystérieuse. Attention cependant à ne pas vous écarter des sentiers officiels car au sol, de même que sur Hverfjall, ce n’est autre que de la cendre et c’est très instable. Vous ne voudriez pas terminer à quelques mètres plus bas dans le volcan !

Dans la réalité des faits, vous pouvez vous rendre au sommet du Krafla en voiture et le parking ne se situe qu’à quelques mètres du point de vue sur le cratère. Il ne s’agit donc pas d’une expédition dangereuse réservée aux amateurs de randonnée et d’ascension. Il y a donc peu de risques que vous terminiez dans le lac.

Sur votre route en direction du cratère vous remarquerez sans aucun doute la centrale géothermique de Krafla situé au pied du volcan. Inaugurée dans les années 70, cette centrale génère de l’électricité verte alimentée par la chaleur des eaux volcaniques sous-terraine. Quelques années plus tard, des scientifiques ont mis en place un forage si profond qu’il est descendu jusqu’à percer une couche magmatique du volcan. La chaleur du magma à 450°C produit aujourd’hui une telle quantité d’électricité qu’une grande partie de l’île est alimentée par cette seule centrale.



 

Bien sûr, avec une telle chaleur il n’y a rien d’anormal à ce que d’autres phénomène géologiques apparaissent et notamment des fumerolles. Ce sont des petits panaches de vapeur sortant de terre et généralement situés près d’un volcan ou d’une zone volcanique. A moins de 10 km du volcan Krafla se trouve Hverarönd, un site hydrothermal avec sources d’eau chaudes, fumerolles, mares de boue et solfatares très actives. Interdiction de se baigner, de toucher ou même de dépasser les repères au sol, votre sécurité est en jeu ! Mais lorsque l’on sent l’odeur du souffre qui s’en dégage, peu de chance que vous soyez attirés par une baignade dans ces eaux. Vous pouvez vous promener sans crainte, étant l’un des sites touristiques les plus visités d’Islande, la sécurité est maximale et un chemin délimité avec cordages, pontons et autres vous permet d’accéder aux divers points d’intérêts.

En français, Hverarönd signifie « sources chaudes des canards » mais aucun risque d’en apercevoir dans les parages. Au Moyen Âge, les légendes racontaient que les fumerolles étaient les portes de l’enfer, notamment en raison de la fumée et de l’odeur de souffre qui s’en dégage.



 

Le dernier point d’intérêt incontournable du Diamand Circle est la célèbre chute d’eau de Dettifoss, la plus puissante cascade d’Europe avec un débit d’eau de 200 m3/s. Si vous avez une sensation de déjà-vu en vous rendant aux chutes de Dettifoss, cela s’expliquera probablement par le fait que vous avez déjà vu le film Prometheus puisque la première scène du film a été tournée devant ces chutes d’eau.

L‘accès aux chutes est un petit peu plus longue et ardue en comparaison à Godafoss vue ci-dessus mais elle reste accessible à tout public. Une fois votre voiture garée sur le parking, il vous faut prendre un petit chemin d’environ deux kilomètres jusqu’aux chutes d’eau. A mi-parcours le chemin se divise en deux, vous permettant de choisir entre les chutes de Dettifoss ou les chutes de Selfoss. Étant en Islande pendant la période hivernale, lors de notre visite du Diamand Circle le soleil se levait à 11h et se couchait à 14h, nous avons donc du choisir entre les deux chutes d’eau car la durée de luminosité restante ne nous permettait pas de voir les deux. Nous avons donc choisi Dettifoss car c’est la plus impressionnante des deux et si, comme nous, vous ne pouvez pas vous rendre aux deux mais que vous devez choisir, nous vous recommandons les chutes de Dettifoss.

Après avoir marché dans un décor lunaire sur deux kilomètres, nous voici arrivés aux abords de la rive Ouest du fleuve Jökulsá. Il s’agit de la rive la plus prisée par les touristes en raison de sa facilité d’accès en voiture mais c’est également le côté d’où la vue est la moins impressionnante en raison du manque de visibilité.

Il y a deux choses importantes à savoir si vous souhaitez vous rendre aux chutes de Dettifoss par la rive Est. La première d’entre elle est de partir de Húsavík plutôt que d’Akureyri, vous serez bien plus près et vous vous éviterez ainsi plus d’une heure de voiture ce qui est très précieux en cas de visite hivernale. Cependant, si vous voulez voir les chutes de Dettifoss par la rive Est en hiver, il est important de s’informer de l’état des routes. Nous en avons fait les frais malgré notre SUV, nous avions confiance, probablement trop, et nous avons emprunté une route fermée. A notre décharge, notre hôte (et propriétaire de la voiture) nous avait informé que la route serait indiquée comme fermée mais en raison des températures élevées pour la saison et du beau temps des derniers jours, les routes devraient être praticables et nous devrions pouvoir accéder aux chutes.

En réalité, la route est effectivement praticable, gelée mais praticable, jusqu’à environ 8km de Dettifoss, mais une portion de route d’environ 400 mètres reste complètement à l’ombre et ce pendant toute la durée d’ensoleillement de la journée. En hiver, le soleil reste à l’horizon pendant le peu de temps de luminosité quotidienne, ce qui ne permet donc pas à la neige présente sur la route de fondre entièrement. Cependant ! Avec les températures plutôt élevée lors de notre voyage, la neige avait en partie fondue … puis pendant la nuit, avec les températures froides, gelée ! Ce phénomène nous a empêché de voir que la route était recouverte d’une épaisse couche de neige et ce n’est qu’une fois que la voiture était entièrement sur la glace que cette dernière a cédé sous le poids du véhicule, bloquant ainsi les 4 roues dans plus de 20 cm de neige gelée…



 

Cet article vous a envie de découvrir le Diamand Circle en Islande ? Alors partagez-le auprès de vos amis ou laissez nous un commentaire.


Articles similaires : « Les incroyables traditions Islandaises de Noël » ; « Incroyable cette bouffée d’air frais aux portes de Québec ! »

 

 

One thought on “Road Trip sur les traces de Game Of Thrones en Islande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *