Savez-vous comment avoir internet à Cuba ?

Ah Cuba ! La plus grande île des Caraïbes, le sable blanc, les voitures des années 50, la chaleur, le rhum et la salsa. Un cadre idyllique pour passer des vacances reposantes, loin de tout et surtout loin du brouhaha ambiant des alertes Messenger et notifications Facebook. Et oui ! Le paradis a un prix : celui d’internet ! (entre autres)

Pour commencer, sachez qu’un cubain lambda ne peut détenir une box internet dans son habitation, et ce, même s’il gère un business de « Casa Particular » afin d’accueillir des touristes. Ce privilège est réservé aux grands hôtels et palaces que possède l’Etat. Autant vous dire que si vous souhaitez rassurer vos proches que vous êtes toujours en vie, trouver l’emplacement d’un point d’intérêt ou faire une réservation de dernière minute vous allez devoir vous armer de patience et probablement marcher quelques kilomètres.

Lorsque vous voyagez à Cuba, deux options s’offrent à vous :

  • Organiser tout votre voyage en amont. Vous devez disposer de toutes les informations nécessaires pour pouvoir vous laisser porter au fil des jours qui passent. Cela nécessite d’avoir déjà imprimé (ou au moins téléchargé) vos billets d’avion pour le retour, de disposer d’une carte papier de chaque ville où vous vous rendez, cette carte est encore plus utile si elle référence les points d’intérêts de chaque ville, etc. Une belle occasion de se déconnecter le temps d’un séjour caribéen.
  • Vous laisser porter par le vent. S’il est inconcevable pour vous d’organiser vos journées à la minute près, de réserver à l’avance vos trajets en bus, vos nuitées, etc. alors il se pourrait bien que vous ayez besoin d’internet un moment ou un autre et cet article pourrait alors se rendre plus utile que vous ne le pensez !

Si vous êtes un accro des nouvelles technologies, que vous ne pouvez pas vous passer d’Instagram, Snapchat ou pire, de Netflix ! Alors passez votre chemin, Cuba ne fera que vous rendre malheureux … C’est bien sûr à vous de voir et d’en juger mais n’imaginez pas qu’une fois sur place vous pourrez continuer votre série préférée ou que vous pourrez poster en direct vos superbes photos, vous risquez de tomber de haut !



 

Pour pouvoir se connecter à internet il faut suivre un processus précis. La première étape étant de trouver une boutique « Etecsa » afin d’acheter une (ou plusieurs) carte de connexion.

A La Havane par exemple, cette dernière se trouve à l’angle de l’Avenida Zanja et de la Calle Aguila. Facile à trouver puisque cela se situe juste derrière le Capitole, au pied de la porte du quartier chinois, dans un bâtiment d’Etat imposant au style architectural colonial espagnol.

Il est très pratique de s’y rendre puisque le Parque El Curita situé à 200 mètres de là est également l’arrêt de plusieurs bus de la ville.

Une fois au point de vente Etecsa, vous avez besoin de votre passeport pour être autorisé à acheter une carte de connexion. Ne l’oubliez pas ! Sinon vous devrez revenir ultérieurement munis de votre fameuse preuve d’identité. Une photocopie ou une photo numérique de votre passeport suffit pour remplir les formalités, les autorités cubaines souhaitent uniquement saisir votre numéro de passeport.

Tout comme les cartes téléphoniques (à l’époque !) ou les cartes SIM prépayées, il existe plusieurs types de cartes. Les cubains préféreront les abonnements mensuels ou hebdomadaires tandis que les voyageurs ou touristes se porteront plus vers des cartes d’une ou deux heures de connexion. Sachez qu’une carte WIFI peut être utilisée pendant 30 jours à compter de la première connexion tant qu’il reste du temps disponible crédité, alors soyez économes 🙂

Pour une heure de connexion il faut compter 1CUC (soit $1USD) mais sachez que si vous achetez une carte de 5h de connexion, elle vous coûtera 5CUC. Le prix n’étant pas dégressif, ne vous emballez pas lorsque vous décidez d’acheter une carte de WIFI, vous vous rendrez vite compte que 5h de connexion, lorsqu’on est à Cuba, il est difficile d’en voir le bout !

C‘est bon vous avez votre carte Etecsa en main ?!

Alors maintenant deux options s’offrent à vous pour vous connecter sur le web. Si vous ne disposez ni d’ordinateur portable, ni tablette, ni smartphone, vous pouvez vous rendre dans certains des centres Etecsa puisqu’ils ont à disposition des ordinateurs que vous pouvez utiliser gratuitement. Il existe également des points de connexion dans les grands hôtels et palace de l’île tels que l’Hôtel Plaza au Parque Central ou l’Hôtel Nacional de Cuba Calle 21 à La Havane par exemple. L’avantage c’est que vous n’avez pas besoin d’être client de ces hôtels luxueux pour utiliser leur matériel informatique. Il en va d’ailleurs de même avec le WIFI disponible dans le hall de l’hôtel.

La deuxième option pour se connecter sur internet réside dans le fait de trouver un point de connexion WIFI afin de vous connecter avec vos propres appareils.

Dans toutes les grandes villes, rendez-vous sur les grandes places et parcs publics où vous pourrez capter un réseau WIFI. Le Malecón de La Havane, le Parque Leoncio Vidal de Santa Clara ou encore la Plaza Mayor de Trinidad par exemple.

Attention cependant à ne pas oublier de vous déconnecter une fois l’utilisation d’internet terminée, et désactiver le wifi de vos appareils ne servira à rien, il faut se rendre sur le portail d’Etecsa pour se déconnecter directement sur leur plateforme. Sans ça votre carte de connexion continuera d’être débitée en temps disponible et vous risquez de vous retrouver avec une carte vide la prochaine fois que vous voudrez vous connecter. C’est des petits malins car ce genre d’information n’est précisée nul part … il nous a fallu plusieurs cartes de connexion expirées au bout de 10 minutes seulement d’utilisation avant de comprendre d’où venait le réel problème 🙂

Enfin, comme les points de vente Etecsa ont des horaires d’ouverture qui peuvent être contraignantes, surtout lorsque l’on voyage, vous avez la possibilité d’acheter des cartes de connexion internet chez des particuliers ou des petites échoppes, vous pouvez demander à des locaux où ils se trouvent et ils se feront une joie de vous indiquer le chemin à suivre. Certains cubains sont également postés dans les lieux publics disposant du WIFI pour vous revendre des cartes de connexion non utilisées (le code d’utilisation est à gratter comme des tickets de jeux d’argent, si la carte est intacte alors vous pouvez racheter ces cartes sans problème). Par contre vous devez savoir que ces solutions sont pratiques mais ne sont pas bons marchés puisque le prix d’une heure de connexion peut être multipliée par 3 selon le revendeur.

Si vous voyagez à moindre frais, essayez d’adapter votre emploi du temps pour être proche d’une boutique Etecsa pendant ses heures d’ouverture. A savoir également qu’à certaines heures de la journée ces poins de vente peuvent être pris d’assaut, il vous faudra donc être patients pour bénéficier du Saint Graal de l’accès à internet !

Vous avez aimez cet article ? Alors partagez ou laissez nous un commentaire


Articles similaires :  « Se rendre en bus à l’aéroport de la Havane » 

Vous ne le croirez pas mais vous pouvez prendre le bus pour l’aéroport de la Havane

Ceux qui n’ont jamais mis les pieds à Cuba jusqu’à ce jour l’ignorent, mais lorsque l’on arrive à l’aéroport international de la Havane, il est impossible (ou presque) de se rendre dans le centre ville par le biais d’un bus. Pour commencer, vous vous retrouverez probablement vite alpagué par des taxis officiels dès votre arrivée, au sein même de l’aéroport. Si vous réussissez à passer à travers, vous allez ensuite subir le même sort avec les taxis non officiels qui sont garés plus loin sur le parking, puisqu’ils ne sont pas autorisés officiellement à prendre des touristes en course. Ils ont donc tendance à tourner autour du bureau de change pour vous proposer leurs services alors que vous êtes là pour convertir votre argent.

Si vous résistez à l’appel du taxi (officiel ou officieux) vous ferez face à un problème bien plus ennuyeux … celui du problème monétaire ! Eh oui, il existe deux monnaies différentes à Cuba : le CUC (monnaie touristique) et le CUP (monnaie locale).

Les cubains ne sont pas fous et pour favoriser le marché des taxis, le bureau de change de l’aéroport ne dispose pas de CUP mais uniquement de CUC, sauf que les bus se rendant en centre ville, n’acceptent pas les CUC mais uniquement les CUP … Il faut donc aller dans un bureau de change en centre ville pour obtenir des CUP et pouvoir prendre le bus … Vous visualisez ?!

Dans la réalité des choses, vous pouvez bien sûr payer votre bus en CUC sauf que votre ticket de bus vous coûtera environ 5 fois plus cher si vous donnez 1 CUC au conducteur (1 CUC = 25 CUP) et il ne faudra pas vous attendre à recevoir la différence en monnaie, de même que le bureau de change de l’aéroport de dispose pas de pièces, mais uniquement de billets … Vous avez donc le choix entre payer le bus avec un billet de 10 CUC, soit 50 fois plus cher que prix du bus en temps normal ou payer un taxi à 25 CUC …

Quel dilemme !

Enfin, pour ceux qui voyagent à plusieurs, sachez qu’encore une fois les cubains ont pensé à tout. Un taxi traditionnel dispose de 4 places passagers et une place conducteur, sauf que ce dernier est systématiquement accompagné d’un ami qui s’installera sur le siège passager avant … Il ne reste donc plus que 3 places disponibles, dans le cas où vous seriez 4 personnes il vous faudra donc prendre 2 taxis différents.



 

Vu la complexité pour prendre un bus lors de l’arrivée à Cuba, nous avons fait comme la majorité des touristes et voyageurs qui se rendent sur la plus grande île des Caraïbes : nous avons pris un taxi ! 25 CUC pour deux voyageurs … Ça pique pour un premier jour mais pas le choix alors on garde le sourire 🙂

Par contre, après un mois passé à voyager à Cuba nous avons eu la chance de rencontrer un cubain prêt à nous dévoiler les petits secrets du pays, et entre autre, l’arrêt de bus présent en centre ville de La Havane en direction de l’aéroport.

Non c’est non ! Nous ne paierons pas à nouveau 25 CUC pour nous rendre à l’aéroport, c’est décidé nous prendrons le bus !

Pour les courageux les fauchés qui ont déjà vidé leurs portes-monnaies à acheter des souvenirs, des cigares et du rhum, voici la démarche à suivre pour prendre le bus et ne payer que 0,04€ par personne ! (Ceci n’est pas une faute de frappe)

Tout d’abord il est nécessaire de se rendre au niveau du Monument destiné au General Antonio Maceo, sur le Malecón de La Havane, c’est ici, à côté du Bar XY que sont situés les différents arrêts de bus.

Vous devez rechercher l’arrêt pour le bus n°26, une fois arrivé sur place, les cubains disposent d’une technique pour pouvoir faire la queue à l’ombre. En effet, le premier arrivé à l’arrêt de bus est également le premier monté dans le bus, et ce dans l’ordre d’arrivée jusqu’au dernier.

Il est impératif de s’annoncer lorsqu’on arrive à l’arrêt de bus, les personnes attendant le bus savent ainsi que vous faites la queue et ceux arrivés après vous sauront qu’ils se situent derrière vous dans la queue une fois que le bus arrivera.

C‘est pas clair ?

Très bien alors voici un exemple concret :

Vous arrivez à l’arrêt de bus et vous souhaitez prendre le bus n°26 vous annoncez donc « Ultimo 26 » afin de savoir qui est la dernière personne arrivé à l’arrêt et qui attend le même bus.

Cette personne arrivée juste avant vous répondra de même « Ultimo » ce qui signifie qu’il est le dernier arrivé à l’arrêt de bus pour le même bus que vous. Maintenant vous connaissez votre place dans la file d’attente : vous serez après la personne qui vous à répondu.

Attention cependant ! Il se peut que de nouvelles personnes arrivent à l’arrêt de bus et annoncent « Ultimo 26« , c’est alors à votre tour d’annoncer « Ultimo » pour que ces nouveaux voyageurs puissent connaitre leur place dans la file.

Rassurez-vous, vous ne devrez le faire qu’une seule fois, c’est tout une procédure mais cela prend tout son sens une fois que le bus arrive (Si vous ne nous trouvez pas clairs, n’hésitez pas à nous le signaler nous ferons de notre mieux pour être plus explicites)

Une fois que le bus arrive, la file d’attente prend enfin forme, les gens commencent à se mettre dans l’ordre d’arrivée, prenez alors place après la personne qui vous avait répondu lors de votre arrivée. Payez 1 CUP par personne (soit 0.04 CUC) et prenez place dans le bus, vous en avez pour un moment !

Si vous souhaitez aller à l’aéroport pour un vol interne, vous n’avez plus qu’à attendre le terminus, mais si vous allez à l’aéroport international il vous faudra descendre à l’angle de l’Avenue Rancho Boyeros, près du Terminal 2 de l’aéroport José Martí.

Il vous reste maintenant 2 options au choix :

  • Vous avez le temps et marcher ne vous fait pas peur, alors vous avez encore 3km à parcourir à pieds avant d’arriver à l’aéroport International José Martí
  • Attendez au premier arrêt de bus situé sur votre route, il s’agit d’un bus de transfert entre les deux aéroports pour les employés mais il n’est pas interdit aux touristes. Le prix est le même qu’un bus de ville, 1CUP, puis vous descendez au terminus qui se situe en face de l’entrée de l’aéroport international.

Félicitation ! Vous venez d’économiser $24,96 !

Pensez à garder 1 Peso Cubain sur vous et à le ramener lors de votre prochain voyage à Cuba, il vous servira pour prendre le bus dès votre arrivée cette fois-ci !


Si cet article vous a convaincu de prendre le bus au lieu d’un taxi pour vous rendre à l’aéroport, partagez pour faire connaître ce bon plan autour de vous ! Et n’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous donner vos impressions.