Savez-vous parler Québécois ?

Beaucoup de Frenchies ne jurent que par le Québec lorsqu’il s’agit d’une destination au Canada. A cela plusieurs raisons, le Québec est accueillant (comme le reste du Canada néanmoins), c’est une région magnifique (et particulièrement à l’automne avec les célèbres feuilles d’érables multicolores des étés indiens), c’est d’ici que provient la poutine (et rien que pour goûter une vraie poutine ça mérite de faire 6000km de voyage !) mais aussi, et même surtout, les Québécois parlent français !

Il est vrai que nos chers petits Frenchies ont une bien mauvaise réputation en matière de langue partout à travers le monde. Vous avez déjà dû entendre certaines rumeurs (vrais ou fausses à vous de juger) sur la relation qu’ont les français avec les langues étrangères, entre autres, les frenchies ne parlent pas un mot d’anglais, les frenchies ne font pas l’effort de comprendre un étranger qui lui parle anglais, les frenchies ont un accent reconnaissable parmi tous lorsqu’ils daignent enfin parler anglais … bref la vision qu’à le monde sur notre anglais n’est pas bonne !

Mais vous qui ne pensez qu’au Québec lorsque l’on vous parle de vacances au Canada, savez-vous parler le Québécois ? Pensez-vous être en capacité de comprendre un Québécois qui vous parlerait dans sa langue natale ? Non ? Alors il est encore temps d’apprendre avant de vous retrouver livrer à vous même dans les rues de Montréal ou pire encore, de Québec ! (Pourquoi pire me demanderez-vous ? Simplement car plus vous allez dans le nord et plus l’accent Québécois sera prononcé et donc difficile à comprendre)

Sachez qu’en tant que touriste ou voyageur Français au Québec, les Québécois n’ont pas d’accent, c’est vous qui en avez un ! Alors mettez-la en veilleuse et fondez-vous dans le paysage en tentant d’emprunter l’accent Québécois … Attention on a dit Québécois pas Belge !

Sachez également que les Québécois vous rappelleront souvent à quel point les Français utilisent des anglicismes et notamment pour leurs traductions déplorables de films … vous vous apercevrez vite qu’il ne s’agit ici que de mauvaise foi car les Québécois utilisent beaucoup plus d’anglicismes au quotidien que les Français. Pire encore, ils n’y a aucun semblant de traduction ou d’adaptation, il s’agit donc simplement de mots anglais utilisés dans la langue Québécoise et prononcés à l’américaine s’il vous plaît !

Si vous ne nous croyez pas, tentez de comprendre ces quelques phrases entendues au Québec (véridique !) puis référencez-vous à la liste ci-dessous pour la traduction. Mais avant toute chose, un petit point prononciation. Lorsque vous lirez les propositions de phrase ci-dessous, retenez bien que les mots en italique sont à prononcer avec l’accent américain, pour le reste, essayez d’imaginer Céline Dion parler et vous devriez avoir une idée de l’accent Québécois (Oh elle est facile celle la !)

  • A cause de la neige j’ai scrappé les tires de mon char
  • Qu’est-ce que vous venez faire présentement au Québec ?
  • C’est crissement ben

BONUS :

Voici une liste non exhaustive de mots ou expressions en version Québécois suivi de sa traduction en Français. Combien allez-vous en connaître ?

Le Chum = Le petit copain

La blonde = La petite copine

Les lumières = Les feux tricolores de circulation

Les gosses = Les couilles

Allo = Bonjour

Bon jour = Bonne journée

C’est malin = C’est méchant

Magasiner = Faire du shopping

A tantôt = A tout à l’heure

A date = maintenant

Ben / bin = Bien

Niaiser = Faire une blague / Faire marcher

Une tuque = Un bonnet

Un breuvage = Une boisson

Câlisse / Calice = Merde / Fait chier / Putain

Tabernacle / Tabernak = Merde / Fait chier / Putain

Ostie / Esti = Merde / Fait chier / Putain

Christ / Crisse = Merde / Fait chier / Putain

Crissement = Carrément

Une camisole = Un tee-shirt

Un cellulaire = Un téléphone portable

Un char = Une voiture

Des tires (prononcé à l’américaine) = Des pneus

Aller au gym = Aller à la salle de sport

C’est cute (prononcé à l’américaine) = C’est mignon

Un date = Un rencard

Le déjeuner = Le petit déjeuner

Le dîner = Le déjeuner

Le souper = Le dîner

Le dépanneur = L’épicerie

Un drink = Un cocktail

Un plat écœurant = Un plat délicieux

Le lendemain de veille = La gueule de bois

La fin de semaine = Le week-end

Les foufounes = Les fesses

Full = Plein ou complètement

C’est complet ? = Le compte est juste ? / Ça sera tout ?

Gager = Parier

Être gelé = Être défoncé

Un itinérant = Un SDF

Faire du pouce = Faire du stop

Une job = Un travail

Une joke (prononcé à l’américaine) = Une blague

Un laptop = Un ordinateur portable

Une liqueur = Un soda

La puck = Le palet de hockey

Pantoute = Pas du tout

Une chicane = Une bagarre

Patente = Truc / Bidule / Machin

Une poche = Un nul

Présentement (très utilisé) = Actuellement

Quessé / Quossé = Qu’est-ce que c’est

Scrapper = Abîmer

Une sécheuse = Un sèche-linge

Une laveuse = Une machine à laver

La balayeuse = L’aspirateur

Le soccer = Le football

T’sais / Tsé = Tu sais

Une turlute = Un chant traditionnel Québécois

Bonne fête = Joyeux anniversaire

En masse = Énormément

Le Bac = Le Master

Un party = Une fête

Une gang = Un groupe d’amis

Un chaudron = Une casserole

Le cadran = Le réveil matin

Un carrosse = Une poussette

Un costume de bain = Un maillot de bain

Une bleuet = Une myrtille

100 Piastres (prononcé piasse) = 100 Dollars

1 sou = 1 centime

Frencher = Embrasser avec la langue

Les bas = Les chaussettes

La pâte à dents = Le dentifrice

Il mouille = Il pleut

C’est plate = C’est chiant

La moppe = La serpillière

C’est correct (à prononcer Correk) = C’est parfait

C’est le fun = C’est cool

C’est pas pire = C’est pas mal

Aller gazer = Faire le plein d’essence

Le bol = Les toilettes

Brosser = Se prendre une cuite

Le gruau = Le porridge

La manette = La télécommande

Un suçon = Une sucette

Une sucette = Un suçon

Quelqu’un de tannant = Quelqu’un de fatiguant

Un ticket = Une contravention

Mets-en ! = Eh comment ! / Tu l’as dit !

Une queue de castor = Une pâtisserie Québécoise

Des œufs miroir = Des œufs au plat

Ça goûte = Ça a le goût de …

Le pouce vert = La main verte

C’est nice (prononcé à l’américaine) = C’est super

 Tabagie = Bureau de tabac

Une graîne = Un pénis


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le pour que vos amis aussi puissent apprendre le Québécois ou laissez-nous un commentaire.

Articles similaires : « Découvrez la magie de Noël à Québec » ; « Incroyable cette bouffée d’air frais aux portes de Québec ! » ; « Wouah ! Quelle vue imprenable sur Montréal ! » 

Wouah ! Quelle vue imprenable sur Montréal !

Montréal est une ville si cosmopolite que vous pourrez peut-être vous demander si vous êtes bien au Canada. Avec ses grandes universités, Montréal accueille chaque année de nombreux étudiants du monde entier, ce qui explique, en partie, pourquoi cette ville est réputée pour être l’une des meilleures en terme de vie étudiante. De nombreux bars aux happy hour quotidiens (Attention les horaires sont bien différents de ceux pratiqués en France, adaptez-vous si vous ne voulez pas les rater), des restaurants à petits prix et de nombreuses animations et activités, c’est sûr Montréal est une ville qui bouge, mais même dans la ville la plus agréable au monde, il est parfois bon de sortir de la vie citadine et c’est au Mont Royal que cela se passe.

A Montréal il n’est pas nécessaire de faire plusieurs heures de route pour prendre l’air et du recul sur l’agitation de la ville, les Montréalais disposent d’un point de vue imprenable au cœur d’un parc, accessible en bus mais également à pieds, pourquoi ? Car cet endroit si particulier se trouve en plein centre ville de Montréal, découvrez pourquoi le Mont Royal, cette petite montagne au cœur de Montréal, occupe une si grande place dans le cœur des Montréalais.

L‘une des raisons principales, hormis la vue, pour laquelle les habitants de Montréal aiment le Mont Royal c’est pour ses nombreuses activités qu’il est possible de pratiquer, été comme hiver. Peu importe le moment de votre visite ou de la météo, il y a toujours quelque chose à faire ou à voir sur la montagne ! Qu’il s’agisse de parcourir les 22km à ski de fond, chausser ses patins sur la patinoire extérieure ou dévaler les pentes sur une chambre à air en guise de luge en hiver, les activités sont toutes aussi variées en haute saison avec la possibilité de louer un petit bateau téléguidé sur le lac aux Castors, aider à la plantation d’arbres ou encore venir écouter de la musique à l’occasion de festivals de musique en plein air, vous trouverez forcément une activité faite pour vous !

Pour vous y rendre, vous pouvez marcher mais la montée est assez raide, il vous faudra un petit peu de courage mais cela reste de la marche en ville, pas de quoi appeler ça une randonnée ! Il s’agit plutôt de l’ascension d’un grand escalier entre ville et nature, mais vous pouvez également faire comme de nombreuses autres personnes, prendre un bus, le 11 par exemple, et monter jusqu’en haut du Mont Royal et ensuite redescendre par les marches. Sachez qu’une fois arrivé à l’arrêt du bus, il vous suffit de faire seulement quelques pas et vous êtes déjà dans le Parc du Mont Royal.

Préparez-vous à l’émerveillement car très vite, sans même vous y attendre, vous arrivez sur un point de vue époustouflant ! Une vue imprenable sur tout Montréal. Si vous êtes chanceux (ou prévoyant) et que vous avez un temps clair, vous pourrez peut-être même voir les différentes banlieues montréalaises se dessiner à l’horizon. Il y a donc de fortes chances pour que vous y restiez quelques heures et ce, peu importe si vous visitez Montréal en été ou en hiver. Même avec -20°C dans l’atmosphère, si vous êtes correctement couverts, vous ne pourrez que rester ébahis par cette vue et de ce fait rester un long moment à contempler le paysage.

En effet, face au Chalet du Mont Royal se dresse une vue spectaculaire sur le centre ville de Montréal et ses buildings. L’occasion de contempler l’activité de la ville qui fourmille sous vos yeux, observez l’agitation des montréalais et profitez !

Situé dans votre dos au moment où vous admirez la vue, il est intéressant de visiter et d’apprendre de l’histoire du Chalet du Mont Royal même si sa visite se fait rapidement.

Son architecture d’inspiration Beaux-Arts français a été conçu dans les années 30 par l’architecte et québécois Aristide Beaugrand-Champagne dans le cadre d’un programme d’aide aux chômeurs de la ville. Sur les murs du Chalet Mont Royal, de grands tableaux sont signés par des artistes de renom tels que Fortin, Borduas ou encore Holgate, et illustrent des moments importants dans l’histoire de la ville de Montréal. Ces œuvres d’art associées à la cheminée majestueuse du Chalet ainsi qu’aux imposants lustres, contribuent à donner une décoration rustique et chaleureuse du Chalet.

Mise à part son architecture et l’histoire qui en résulte, vous ne trouverez à l’intérieur du Chalet Mont Royal qu’une boutique souvenir ainsi qu’un kiosque d’information sur la Ville de Montréal, l’occasion de prendre quelques brochures si vous souhaitez en apprendre plus à ce sujet. Sur les poutres du Chalet on distingue les animaux qui peuplent le parc du Mont Royal comme des écureuils par exemple. Je gage qu’il ne se passera pas une visite du Parc sans apercevoir l’un de ces petits animaux à la robe rousse.



 

Pour une vue moins citadine et plus nature, mieux vaut se rendre du côté du Pavillon du Lac aux Castors, un bâtiment aux grandes baies vitrées sur le lac et son environnement, inauguré dans les années 50 et considéré, à l’époque, comme l’un des bâtiments publics les plus novateurs et modernes du Québec. C’est également ici que se trouve les espaces dédiés à la détente et à la restauration du Parc du Mont Royal.

Enfin si vous êtes en promenade dans le parc du Mont Royal, vous devez vous rendre à la Croix du Mont Royal. Cette croix lumineuse fait partie intégrante du paysage montréalais depuis 1924 en mémoire de Paul Chomedey qui avait planté une première croix en bois sur la montagne en 1643 pour remercier la Saint Vierge d’avoir protégé la ville des inondations. Aujourd’hui, la Croix du Mont Royal mesure 30 mètres de hauteur et culmine à 251 mètres d’altitude, elle est donc visible à 80km de distance, et ce, même la nuit puisqu’elle est complètement illuminée. Ça serait donc dommage de grimper jusqu’en haut du Mont Royal pour ne pas aller voir cette croix de plus près !

Pour redescendre dans la ville de Montréal, après votre escapade naturelle terminée, le mieux est d’emprunter les escaliers qui descendent le long de la montagne. D’abord pour la vue qu’il offre, on se voit redescendre dans la ville au fur et à mesure des marches avec une sensation particulière de revenir après être parti à la campagne mais d’arriver au cœur du centre ville en quelques minutes seulement ! Il existe plusieurs chemins et sentiers mais il y en a 2 principaux, ceux qui vous mèneront directement au cœur de la ville de Montréal en moins de temps possible.

L‘un des deux escaliers se termine du côté du Monument Sir George Étienne Cartier, cette route permet d’arriver directement sur le plateau du Mont-Royal, dans le quartier français et de rejoindre en quelques minutes le Village ou le Centre Ville de Montréal. Vous pouvez admirer sur votre droite la ville qui se dessine de plus en plus au fur et à mesure que vous descendez les escaliers. Juste au niveau de la statue se trouvent également de nombreux arrêts de bus, l’occasion de vous économiser si cette virée sur le Mont Royal vous a exténué !

Le second passage est du côté de la Côte des Neiges, même si cette route vous éloigne plus du centre ville en comparaison à celui ci-dessus, cette route vous emmènera vers le campus de Montréal. L’occasion de découvrir la vie étudiante montréalaise et de se promener dans cette ville au sein de la ville.


Vous avez aimé cet article ? Invitez vos amis à découvrir la beauté du Mont Royal en partageant ou commentant cette page.

Articles similaires : « Un week-end culturel à Ottawa » ; « Vous allez aimer ce City Trip à Toronto » ; « Incroyable cette bouffée d’air frais aux portes de Québec ! » ; « Insolite ! On vous dit tout sur les chutes du Niagara » ; « Découvrez la magie de Noël à Québec » 

Incroyable cette bouffée d’air frais aux portes de Québec !

La ville de Québec est réputée pour ses charmes mais aussi pour sa nature généreuse et luxuriante à seulement deux pas du centre ville et accessible facilement en voiture ou transports en commun. L’un des spots naturels les plus célèbres aux alentours de Québec est le Parc de la Chute Montmorency et sa chute d’eau de 83 mètres de hauteur. Vous rendez-vous compte qu’elle est 30 mètres plus haute que les célèbres chutes du Niagara ?! De quoi vous en mettre plein les yeux et vous impressionner par la hauteur de sa cascade.

Situé à seulement 13 km de Québec, c’est l’un des sites les plus spectaculaires de la province, autant dire que si vous êtes dans la région, c’est un lieu à ne pas manquer et à inscrire sur votre « To do list » ! L’avantage avec un lieu comme celui-ci, c’est que chaque budget s’y retrouve. Si vous avez un petit budget, vous profiterez de la nature et d’une journée escapade en dehors de la ville, vous pourrez profiter des tables de pique-nique et de quelques activités à faibles coûts afin de rendre votre journée mémorable. Dans le cas où votre budget serait plus important, vous aurez alors le luxe de choisir parmi une large gamme de sports proposés ainsi qu’éventuellement profiter du restaurant présent au sein du Manoir Montmorency.

Pour se rendre au Parc de la Chute Montmorency en transports en commun, il suffit de prendre le bus n°800 en direction de Beauport en partance du centre ville de Québec et de s’arrêter à « 3473 des Rapides« . Un ticket de bus vous coûtera $3 CAD pour une heure de transport, vous aurez donc besoin de deux tickets de bus pour profiter du Parc de la Chute Montmorency. Vous avez également la possibilité de prendre un ticket journée illimité à $8.50 CAD ce qui peut être plus intéressant selon votre programme du jour.

Il est également possible d’accéder au Parc de la Chute Montmorency en voiture, puisque deux parkings payants sont à disposition. Le premier se situe dans le haut du parc quant aux second il est positionné au pied de la chute d’eau. Le tarif du parking varie selon la saison à laquelle vous visitez le parc. Alors qu’en hiver vous ne payez que $7 CAD, il vous en coûtera $10.50 CAD si vous vous y rendez entre le 29 avril et le 29 octobre. Sachez qu’un ticket de parking vous donne l’accès au second lieu de stationnement. Vous pouvez donc prendre votre voiture pour admirer la chute d’eau par le dessus ou dessous même si vous ne voulez/pouvez pas traverser le parc de la Chute Montmorency en entier.

Après avoir rencontré des expatriés français à l’auberge où nous étions volontaires, nous avons eu la chance de nous rendre au parc de la Chute Montmorency en voiture ! Youhou ! Nous avons décidé de démarrer notre visite du parc par l’amont puisque nous nous sommes garés sur le parking supérieur nous donnant un accès direct au sommet de la chute d’eau.

Dès notre arrivée dans le parc, nous faisons face au Manoir de Montmorency, une bâtisse dans laquelle se trouve un restaurant haut de gamme ainsi qu’une boutique de souvenirs. Rien de quoi s’attarder bien longtemps mais l’occasion d’obtenir une carte de l’ensemble du parc. C’est également l’endroit idéal pour réserver l’une des nombreuses activités que propose le parc de la Chute Montmorency à ses visiteurs afin de prolonger l’expérience dans cet environnement magique.

Un trajet en téléphérique vous coûtera $10 CAD ou $12 CAD l’aller-retour, l’opportunité de profiter de la vue dégagée sur le fleuve Saint Laurent et ses campagnes alentours. Mais l’émerveillement est tout de même au rendez-vous en empruntant le chemin de randonnée gratuit du parc. Pour les plus aventuriers et téméraires, il est possible de vous promener le long de la paroi rocheuse de la chute d’eau, on appelle cela de la via ferrata, sensations fortes garanties ! Trois parcours de via ferrata ont été aménagés. Relié à un câble continu, vous n’avez jamais besoin de manipuler le mousqueton, ce qui explique le terme de randonnée et non d’escalade pour une telle activité. Cette activité reste assez coûteuse puisqu’il faut débourser entre $32 CAD et $48 CAD par adulte afin de réaliser une seule des trois ascensions disponibles. En haute saison, les activités se multiplient et varient puisqu’il est possible d’emprunter une tyrolienne longue de 300 mètres afin de profiter de la vue au maximum.



 

A seulement quelques mètres du manoir commence la randonnée en direction des Chutes Montmorency. En bord de falaise, la vue sur la chute d’eau est à couper le souffle, l’occasion de voir dans son ensemble la Chute Montmorency et sa vue sur le Saint Laurent. Même en hiver le chemin est très facile d’accès, la neige n’est pas un frein à la progression de la promenade, et les alentours arborés du sentier offrent un sentiment d’apaisement et de nature malgré la proximité avec la ville.

Une première plateforme permet d’observer la chute d’eau à mi-hauteur. C’est également le point de départ de la tyrolienne, fermée en hiver. Si lors de votre séjour cette activité est ouverte, il vous faudra débourser $26 CAD pour un adulte et $19.50 CAD pour une personne mineure.

Suivez le parcours délimité et vous arrivez au dessus de la Chute Montmorency. Un pont suspendu vous permet de traverser la chute d’eau et d’observer la cascade par le dessus, une impressionnante sensation ! En hiver, le paysage est entièrement blanc ! Observez le bâtiment en contrebas complètement recouvert de neige, on devine à peine ses fondations. Lors de notre visite la cascade n’était pas entièrement gelée, nous avons donc pu apprécier le spectacle de l’eau se frayant un passage à travers la neige et la glace, ainsi que la cascade terminant sa descente dans le lac gelé !

Lorsque la neige n’est pas trop présente, il est possible de faire le tour du parc en passant par les escaliers panoramiques hauts de 487 marches ! Il faut ensuite longer les bords du lac avant d’arriver à la station aval du téléphérique qui vous ramène ensuite au dessus de la chute d’eau. Un trajet impossible à réaliser lors de notre visite puisque la neige, bien trop présente, nous a empêché de prendre les escaliers panoramiques, alors fermés.

Nous avons cependant pu observer la Chute Montmorency depuis le premier mirador de ces fameux escaliers. L’occasion de profiter de la vue … et du froid, -20°C sur le thermomètre mais un ressenti glacial entre le vent et la brume créée par la cascade à quelques mètres seulement de là.



 

Comme il nous était impossible de faire le tour complet en raison de la neige, retour à la voiture pour se rendre de l’autre côté du lac, un point de vue époustouflant sur le point d’eau et sa cascade en fond. En ce mois de décembre, la cascade, contrairement au lac, n’est pas complètement gelée mais l’on peut voir des stalactites cerner la chute d’eau. Sur le flanc de falaise gauche nous apercevons les courageux partis frissonner avec l’ascension du Torrent Montmorency.

Si vous avez un budget moins élevé mais que vous souhaitez profiter des joies que le parc de la Chute Montmorency a à vous offrir, il est possible de louer des raquettes ! C’est une activité tout aussi agréable, à faire entre amis ou en famille et la location d’une paire de raquette est de $5.50 CAD pour 4 heures ! De quoi se faire de belles randonnées dans le Parc de la Chute Montmorency. Et si vous êtes des grands marcheurs, vous avez la possibilité de louer vos raquettes à la journée pour $8 CAD.


Pour plus d’informations sur les tarifs et heures d’ouverture du parc cliquez ici

Cet article vous a donné envie de visiter le parc de la Chute Montmorency ? Alors partagez et faites découvrir cette escapade nature à vos amis. Écrivez-nous un commentaire pour nous laisser vos impressions.


Articles similaires :  « Découvrez la magie de Noël à Québec » ; « Insolite ! On vous dit tout sur les chutes du Niagara » ; « Week-end culturel à Ottawa » ; « Wouah ! Quelle vue imprenable sur Montréal ! »

Source

Découvrez la magie de Noël à Québec

En hiver, le Québec se met au blanc et revêt son plus beau manteau neigeux pour plusieurs mois, un décor féerique pour des fêtes de Noël rêvées. Imaginez qu’en une seule nuit, il peut neiger jusqu’à 3 mètres de hauteur ! Je peux vous dire qu’à côté, nos épisodes neigeux français sont clairement ridicules et on comprend mieux pourquoi les québécois se moquent des petits frenchies face à la neige ! Et d’autant plus lorsque l’on s’aperçoit à quel point les déneigeuses et saleuses sont actives et permettent à chaque canadien de se mouvoir librement ou d’aller au travail sans encombre et ce à n’importe quel heure du jour ou de la nuit.

Mais attention, les canadiens ont leur mérite, ils ne sont pas le genre de personnes à attendre les bras croisés que les choses se passent. Chaque jour, les québécois déneigent leurs voitures et leurs allées … en même temps ils n’ont pas vraiment le choix sinon ils ne sortent pas de chez eux !

Alors visualisez un peu la situation : c’est le matin, vous êtes en retard pour aller au travail (ça nous est tous arrivés !), vous ouvrez la porte d’entrée et là, stupeur ! Vous ne pouvez pas sortir … la porte est littéralement moulée dans la neige. Obligé de sortir la pelle et de déneiger ! Après avoir passé de longues minutes … ou heures selon vos compétences, vous arrivez enfin à votre voiture … si vous la trouvez car tous les véhicules de la rue sont recouverts d’1m50 de neige. C’est reparti !

Bref, maintenant vous comprenez le quotidien des québécois.

A l’heure des fêtes de fin d’année, cette ambiance prend un sens tout particulier dans la vieille ville de Québec. Pour les raisons architecturales dans un premier temps, puisque ce quartier fût fondé dans les années 1600 par les colons français. Les maisons de ce quartier sont conçues avec de grosses pierres qui lui donne un faux air de village venu tout droit de l’hexagone et lui offre ce caractère si charmant, d’autant plus lorsque les mètres de neige de la saison s’en mêlent. Ajoutez à cette scène de multiples décorations de Noël qui brillent et clignotent, vous aurez l’impression d’arriver au pays du Père Noël.

Si vous êtes à Québec pendant le mois de décembre, dépêchez-vous d’aller au marché de Noël Allemand en face de l’Hôtel de Ville car il ferme après la première quinzaine du mois !  C’est un marché de Noël traditionnel germanique composé d’une quinzaine de chalets en bois. Étant arrivés à Québec le 18 décembre nous n’avons pas pu nous y rendre car il venait de fermer ses portes mais tous les habitants de Québec vous confirmeront que c’est un marché très agréable à visiter.

Vous patinez et il est impensable pour vous de ne pas passer d’hiver sans chausser vos patin, sachez qu’il y a plusieurs patinoires au sein même de la ville de Québec. Vous en trouverez une en face du capitole ou encore aux plaines d’Abraham, mais il vous faudra être déjà équipé car il n’y a pas de location de matériel prévue.



 

Afin de vivre la magie de Noël québécoise dans les règles de l’art, nous vous recommandons de vous précipiter sans plus attendre vers le quartier du Petit Champlain, et si vous voulez que cette magie soit à son apogée mieux vaut s’y rendre de préférence une fois la nuit tombée, vous verrez ainsi toutes les illuminations de Noël et cela vous plongera complètement dans l’esprit magique des fêtes.

Face à l’église en pierre de Notre Dame des Victoires, un immense sapin de Noël est dressé et illuminé pour le plus grand bonheur des enfants, des fans de selfies mais également des personnes plus traditionnels puisqu’on a l’impression d’être projeté dans un des petits villages de Noël que l’on retrouve au pied des sapins dans les maisons françaises. Vous voyez bien ces petits villages pleines de santons, de maisonnettes entourées d’un circuit de train électrique ?! Eh bien vous aurez la même sensation, celle d’être dans un décor de film.



 

A quelques rues de là, au pied du musée de la civilisation une forêt de sapins enneigés scintille, les hôtels et restaurants grand standing des rues adjacentes ont tous décoré leurs pas de porte avec des boules, guirlandes, sapins et autres décorations. Il semblerait qu’aucun établissement de ce quartier ne puisse passer à côté de l’étape incontournable des décorations de Noël.

Mais la vraie magie de Noël, vous la trouverez rue du Petit Champlain, probablement la rue la plus touristique de la ville de Québec et en particulier pendant cette période de l’année. Cette rue est le cœur du quartier historique français, une ruelle de maisons de pierre décorées comme dans les comédies romantiques américaines de Noël que l’on peut voir sur sa télévision en période de fêtes. Une magie qui vous emporte au fil des notes de musiques qui résonnent dans la rue. Noël est là !



 

Au fur et a mesure que vous avancez, vous tomberez nez à nez avec le village du Père Noël, une maisonnette, un feu pour se réchauffer, un grand fauteuil rouge et bien sûr le Père Noël en personne prêt à faire des photos avec les passants (Pour être honnête il avait du prendre sa journée le jour où nous sommes passés mais cela n’a en rien changé à l’atmosphère qui régnait dans les rues)

La rue est pourvue de nombreux magasins traditionnels où il est possible d’y acheter tous vos cadeaux de Noël, il y en a pour tous les goûts et ce n’est pas qu’une façon de parler car de nombreuses boutiques gourmandes vous proposent du sirop d’érable, du tire-sur-la-neige, du beurre d’érable ou d’autres sucreries provenant de l’arbre emblème du Canada. D’autres commerces vendent des vêtements pour vous tenir bien chaud en cette température de -25°C, vous vous laisserez bien tentez par une tuque (bonnet en français) ou une chemise de bûcheron canadien ?

En terme de découvertes culinaires, nous avons opté pour la queue de castor ! Rien à voir avec l’animal, il s’agit d’une pâte à beignet aplatie et frit puis vous choisissez vos garnitures, comptez environ $5CAD par queue de castor. Nous avons pris la banane-chocolat ainsi qu’une seconde chocolat-M&M’s-beurre-de-cacahuètes, le tout accompagné d’un chocolat chaud saupoudré de marshmallows. Bien sûr c’est gras ! Mais pas plus qu’un beignet traditionnel et on a bien le droit de se faire plaisir. D’autant plus que c’est une spécialité culinaire québécoise, ça serait dommage de ne pas goûter, et vous serez forcément d’accord avec moi, en particulier une fois que vous aurez croqué la première bouchée … et oui on ne va pas se mentir : c’est délicieux ! Mais qu’on se le dise, cela reste de la junk food.



 

Si vous souhaitez prolonger l’expérience de la magie de Noël, vous pouvez prendre le funiculaire qui vous fait descendre vers le quartier Champlain ou remonter dans la ville haute, au pied du château Frontenac sur les Terrasses Dufferin. Gardez bien les yeux ouverts car le trajet ne dure pas longtemps mais la vue sur le quartier Champlain et la ville de Lévi de l’autre côté du fleuve Saint Laurent est à ne pas manquer. Vous pouvez prendre ce funiculaire pour la somme de $3CAD par personne (Taxes incluses).

Une fois que vous êtes sur les Terrasses Dufferin, vous pouvez, certes profiter de la vue, mais  vous pouvez également vous faire une petite montée d’adrénaline avec une descente en luge ! Bien sûr qu’on ne parle pas d’activité à sensations extrêmes, mais ne pensez pas qu’il s’agit d’une activité réservée aux enfants, les luges dévalent la piste à une forte vitesse, de quoi se faire plaisir dans un cadre magnifique puisque vous arrivez directement au pied du château à bord de votre luge en bois traditionnelle.



 

Vous n’en avez toujours pas assez, vous souhaitez toujours plus d’ambiance de fêtes de fin d’année ? Alors nous vous conseillons de vous rendre dans la boutique de Noël. Une boutique ouverte certes toute l’année mais qui est à nos yeux un immanquable lorsque l’on visite Québec et particulièrement à cette période de l’année.

A l’intérieur de cette boutique, des décorations de Noël partout, sous toutes les formes possibles et imaginables. Aviez-vous déjà imaginer Yoda avec un bonnet de Père Noël ? Aviez-vous déjà pensé de décorer votre sapin de Noël avec une tête de bouledogue français ? Bien sûr si vous n’êtes pas un adepte des décorations de Noël originales mais que vous préférez le côté traditionnel de Noël, ne vous en faites pas cette boutique dispose de décorations en tous genres pour tous les goûts !



 

Si vous n’en avez toujours pas assez et que vous souhaitez vivre cette expérience par vous-même, dépêchez-vous de réserver vos billets d’avion en direction du Québec pour les prochaines fêtes de fin d’année ! Vous serez émerveillé le vieux-Québec, ses maisons en pierres, ses décorations et bien sûr, la neige ! Alors n’attendez plus, un Noël à Québec c’est un peu comme un Noël au village du Père Noël.


Cet article vous a fait voyager dans le monde magique des fêtes de Noël et vous avez hâte d’être au mois de décembre prochain ? Alors partagez sur les réseaux sociaux afin que vos amis aussi soient transportés dans la magie de Noël et laissez nous un commentaire.


Articles similaires :  « Les incroyables traditions islandaises de Noël » ; « Incroyable cette bouffée d’air frais aux portes de Québec ! » ; « Insolite ! On vous dit tout sur les chutes du Niagara » ; « Wouah ! Quelle vue imprenable sur Montréal ! »